Après "Quand souffle le vent du nord"

Léo Leike était à Boston en exil, le voici qui revient. Il y fuyait la romance épistolaire qui l'unissait en esprit avec Emmi. Elle reposait sur trois principes :

  1. pas de rencontres
  2. pas de chair
  3. pas d'avenir

Faut-il mettre un terme à une histoire d'amour où l'on ne connaît pas le visage de l'autre ?
Où l'on rêve de tous les possibles ?
Où l'on brûle pour une inconnue ?
Où les caresses sont interdites ?
Pourquoi veux-tu me rencontrer ? demande Léo, inquiet. "Parce que je veux que tu en finisses avec l'idée que je veux en finir", répond Emmi, séductrice.

Alors, dans ce roman virtuose qui joue avec les codes de l'amour courtois et les pièges de la communication moderne, la farandole continue, le charme agit. Léo et Emmi finiront de s'esquiver pour mieux... s'aimer !

Mon avis :

J'avais hâte de lire la suite et ma fille a pu me le prêter. Je l'ai lu et j'ai adoré. Mon côté fleur bleue est ressorti et j'ai aimé cette histoire de bout en bout. J'ai même préféré ce deuxième tome, nous connaissons déjà les personnages et ils sont moins futiles (à mon avis). Ils ont grandi durant ces 9 mois de séparation. L'hsitoire se finit très bien (enfin comme je l'espérais) et j'espère qu'il n'y aura pas de troisième tome car je trouve que cela n'apporterait rien à l'histoire.

la-7eme-vague_1