30 octobre 2011

Mais t'as tout pour être heureuse

R150057812Résumé :

Un matin, vous vous réveillez tellement fatiguée que vous vous recouchez sur-le-champ. Vous pleurez sans raison. Vous avez mal partout. Vous faites le tour des médecins. Rien. Vous n'avez rien. Si. Une jolie petite déprime. " Ce n'est rien ! Prends sur toi ! " s'exclament certaines de vos copines. " Tu n'as pas honte de te plaindre quand il y a tellement de gens plus malheureux ! " Oui, vous avez honte. Vous traînez comme une zombie dans votre vieille robe de chambre en marmonnant : " Je suis nulle ! Je suis moche! " Vous ne vous coiffez plus. Vous vous bourrez de chocolat. Encouragée par Petite Chérie, vous allez voir un psy. Il écoute vos propos incohérents et vous prescrit des médicaments que vous avalez en douce de l'Homme et contre l'avis de Fille Aînée. 

Mon avis :

Très beau livre sur la dépression, cela décrit, avec humour, la lente descente aux enfers de cette maladie.
Nicole de BURON décrit aussi la non-compréhension de son mal-être par ses proches. Elle nous raconte comment son mari est otujours plus malade qu'elle mais il ne met jamais les pieds chez le médecin (du vécu). Elle nous explique que c'est son psy bienaimé qui l'a sauvé. Je me suis retrouvée quand elle raconte sa première visite chez le psy et le bien-être que l'on ressent ensuite car elle a enfin trouvé une personne pour l'écouter.

J'ai le plaisir de vous mettre la dezrnière phrase de cel ivre :

"Il y a des moments où l'existence est un rêve de printemps"

Ce livre a été lu dans la cadre du challenge psy proposé par Métaphore.

67504601

Posté par toinette80 à 08:09 - - Commentaires [8] - Permalien [#]


28 octobre 2011

Le bizarre incident du chien pendant la nuit

41YD23G9K2LRésumé :

Qui a tué Wellington, le grand caniche noir de Mme Shears, la voisine ? Christopher Boone, " quinze ans, trois mois et deux jours ", décide de mener l'enquête. Christopher aime les listes, les plans, la vérité. Il comprend les mathématiques et la théorie de la relativité. Mais Christopher ne s'est jamais aventuré plus loin que le bout de la rue. Il ne supporte pas qu'on le touche, et trouve les autres êtres humains... déconcertants. Quand son père lui demande d'arrêter ses investigations, Christopher refuse d'obéir. Au risque de bouleverser le délicat équilibre de l'univers qu'il s'est construit...

Mon avis :

Je suis toujours attiré par les livres parlant de maladies mentales. L'autisme est un grand mystère pour moi et en particulier les autistes Asperger. Les chapitres sont numérotés qu'avec les nombres premiers et cela surprend. L'auteur nous raconte bien la vie de Christopher, autiste et surdoué.

Ce livre a été lu dans le cadre du challenge Psy proposé par Métaphore.

67504601

Posté par toinette80 à 17:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

26 octobre 2011

Le cinquième jour

510S7YXHXCLDescription du contenu du livre :

New York est la plus fantastique des villes, mais elle abrite aussi quelques dingues, une foule de paranoïaques et des parents inconscients, capables de laisser partir leur petite fille avec un presque inconnu. C'est ce que pense l'inspecteur Stan Levine, père de famille lui-même, en recevant Howard Riley et sa mère, lesquels déplorent la disparition de leur sœur et fille Gloria, neuf ans. Stan Levine se demande s'il va devoir sacrifier son premier week-end en famille depuis que Christophe Colomb a découvert l'Amérique. Le flic de choc va plonger dans les bas-fonds new-yorkais pour traquer un autre père de famille, monstrueusement pervers celui-là. Le furieux défi entre les deux hommes passe par des moments insoutenables... (texte pris sur le site d'Amazon)

Mon avis :

Un livre dérangeant dans tous les sens du terme. Dans les premières pages, je me suis dit j'ai déjà lu ce genre d'histoire puis au fil des pages nous descendons dans l'horreur absolu. On sent venir la fin et bien, ce n'est pas la fin que l'on pense. Ce qui fait froid dans le dos c'est que ce genre d'individus à exister et existe encore j'en suis certaine.

Un très bon thriller. Pour l'instant c'est le meilleur livre de Maud Tabachnik que j'ai lu.

Lu dans le cadre du challenge Psy proposé par Métaphore

67504601.

Posté par toinette80 à 08:56 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

24 octobre 2011

Totally killer

411LOZjkBULQuatrième de couverture :

New York, 1991. La belle et ambitieuse Taylor Schmidt, fraîchement diplômée d'une université du Missouri, débarque dans la Grosse Pomme à la recherche d'un job et du grand amour. Crise économique oblige, elle erre de bureau de placement en bureau de placement, jusqu'à ce qu'une mystérieuse agence lui propose "le job pour lequel on tuerait". Deux jours plus tard, Taylor se retrouve jeune éditrice d'une maison d'édition new-yorkaise et découvre avec effroi le prix à payer : elle va effectivement devoir assassiner quelqu'un.

Théorie du complot et culture pop se mélangent dans ce roman politiquement incorrect à l'humour noir décapant qui tient à la fois de la satire grinçante et du thriller paranoïaque. "Totally Killer" est le premier roman brillant et palpitant de toute une génération.

 

 

 

Mon avis :

Je l'ai lu il y a déjà plusieurs mois et ma mémoire n'a pas tout retenu du livre. C'estun sujet intéressant et rarement écrit. La fin m'a vraiment étonnée car je ne m'attendais pas à cela.

Merci à Alex pour ce prêt et maintenent il s''envole chez Lystig.

La critique d'Alex se trouve ici 

52548710

 

 

 

Posté par toinette80 à 16:45 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

20 octobre 2011

Pour information

Voici un message de Monsieur Michel COLIN concerant son livre "La fin de l'âge déterminé"

Bonjour,
C'est mieux ainsi. Je commence seulement à me familiariser avec les usages de l'univers des blogs littéraires.
Dans la limite de 100 exemplaires bien sûr !
Pour info, je l'ai adressé à Alex (Alex-Mot-à-Mots) et si elle apprécie le livre, je lui demanderai de faire un peu de pub (pour rire). Aurai-je écrit par erreur Monsieur sur l’enveloppe ?
Il serait intéressant de savoir ce que voulait exprimer Lystig : « tiens... cela me rappelle qq chose... »
J’ai été invité à venir rencontrer une personne chargée de soutenir l’activité d’écrivain et l’édition. Peut-être ai-je mal compris, mais il me semble que ce fut un florilège d’encouragements… à bruler le livre et à cesser l’activité d’éditeur. C’est ce qui me venait à l’esprit en sortant du rendez-vous.
Un éditeur connu aurait donné des conseils pour la rédaction et le titre. Un graphiste, pour la couverture, cela aurait été mieux. Une petite société d’édition n’a pas les moyens financiers. Éditeur est un métier. Les journalistes et les professionnels du livre ne liront pas le livre. Seul compte la fiche de présentation et la vôtre ne correspond pas aux normes. Comme sur la 4e de couverture, c’est trop long…
En conséquence, j’ai pris les décisions suivantes :
- Publier le livre en version numérique ;
- Commencer l’écriture de la suite, sachant maintenant que les lecteurs s’amusent autant en lisant que moi en écrivant ;
- Poursuivre le projet d’information personnalisée. J’ai lu quelque part qu’aux États-Unis l’édition personnalisée est plus importante, désormais, que l’édition classique.
D’autres premiers lecteurs assurent également une promotion active du livre. C’est encourageant !
J’avais écrit dans un courrier : « L’auteur a créé le livre. Les lecteurs, s’ils en apprécient le contenu, le feront vivre. » Il faut que je garde toujours cette phrase à l’esprit, en oubliant les schémas de l’industrie du livre.
Merci beaucoup,
Cordialement
Michel COLIN

 

Voici un deuxième message de Monsieur Michel COLIN

 

Bonjour,

 

Bonne nouvelle, « La fin de l’âge déterminé » est disponible en livre numérique, au format PDF donc lisible sur tous supports, à l’adresse www.lectures-multiples.com.

 

La plupart des lecteurs ont également dit qu’ils attendaient le prochain livre. Il va donc falloir l’écrire.

 

Le meilleur ami du réalisateur d’un film évoqué dans le livre lui a remis l’ouvrage. Cela serait amusant qu’il s’en inspire pour un prochain spectacle.

 

Pour le reste, la communication dans le monde du livre est toujours aussi difficile. Je suis persuadé que la seule communication valable pour ce livre est celle faite par des personnes l’ayant lu. Je serai présent au Salon du livre au Campus à Amiens le 26 octobre prochain. Comme j’ai lu le livre, je pourrai en parler.

 

Cordialement

 

Michel COLIN

 

N'hésitez surtout pas à me laisser des commentaires concerant la publication des livres.

N'héssitez pas non plus à contacter Monsieur Michel COLIN

 

 

Posté par toinette80 à 10:44 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

15 octobre 2011

La nuit des enfants rois

franceloisirs1166-1982Résumé :

Cela se passe, une nuit, dans Central Park, à New York : sept adolescents sont sauvagement agressés, battus, certains violés. Mais ces sept-là ne sont pas comme les autres : ce sont des enfants-génies.

De l'horreur, ils vont tirer contre le monde une haine froide, mathématique, éternelle. Avec leur intelligence, ils volent, ils accumulent les crimes parfaits. Car ces sept-là ne sont pas sept : ils sont un.

Ils sont un seul esprit, une seule volonté. Celui qui l'a compris, Jimbo Farrar, lutte contre eux de toutes ses forces. A moins qu'il ne soit de leur côté...


Alors, s'ils étaient huit, le monde serait à eux et ce serait la nuit, la longue nuit, La Nuit des enfants rois.

 

 

Mon avis :

Ce livre m'a vraiment scotché car d'une part il a été écrit il y a 30 ans mais il n'a pas vieilli et deuxièment il n'a y aucun temps mort. Nous demandons du début à la fin si les 7 existent vraiment ou si c'est dans le cerveau de Jimbo. Dans ce livre apparait le spectre dfe big brother. Vraiment un livre que je vous conseille fortement.

Lu dans le cardre du challenge "un mot : des titres". Ce mot est "Nuit". J'ai choisi ce livre car j'avais proposé le mot "enfant" et c'est le mot "nuit" qui a été tiré au sort, alors j'ai fait d'une pierre deux coups.Un-mot-des-titres

Posté par toinette80 à 07:09 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

08 octobre 2011

La couleur du bon pain

bordes-la-couleur-du-bon-painRésumé :

Comment peut-on vivre sereinement lorsque les autres vous rappellent sans cesse votre différence ?
Suite au décès de sa mère, Grégory, 16 ans, doit quitter Paris pour le village de ses grands-parents aux environs de Brive. Mais il comprend vite que sa présence dérange la petite communauté, hésitant entre curiosité et suspicion. Son père, retourné vivre à la Réunion, son pays natal, lui a laissé un héritage lourd à porter : la couleur de sa peau. Grégory a un véritable don pour s'occupper des bêtes, mais son grand-père a juré de ne jamais pardonner à sa fille ses écarts de jeunesse et refuse d'accpeter ce petit-fils comme l'un des leurs. Seule Stéphanie, sa cousine, est sensible à la douceur du jeune garçon. Mais Grégory a-t-il le droit au bonheur.

 

 

 

Mon avis :

J'ai lu ce livre en une soirée. J'ai été happé véritablement par cette histoire corrézienne. L'histoire d'un enfant noir qui arrive dans le centre de la France chez des grands-parents qui 'en veulent pas (surtout le grand-père). Les secrets de famille sont terribles, les non-dits, les rapports de classe, tous ces sujets sont décrits dans ce roman. Le grand-père bourru comme autrefois (il me faisait penser à Jean GABIN dans le film le pacha). Il faut lui obéir et ne poser aucune question. Un livre où les rancoeurs sont tenaces, la difficulté de s'entendre entre frères et soeurs surtout au moment du partage.

Une bien belle tranche de vie qui m'a vraiment transporté dans une région que je connais un peu.

Livre emprunté à la BM

 

 

Posté par toinette80 à 07:23 - - Commentaires [4] - Permalien [#]