Résumé :

Quel est cet être impalpable et mystérieux, ce Horla tapi dans l'ombre, prêt à bondir pour posséder sa proie ? On cherche à le saisir mais il s'échappe sans cesse, on croit le dominer et c'est lui qui nous tient.
Alors, peu à peu, inexorablement, nous plongeons dans les abîmes insondables de la folie : la mort, ultime pulsion, n'est-elle pas la seule issue ? Au contraire, c'est le désir de vie, ou plutôt le besoin d'argent, qui unit Lesable et Cora : faire un enfant pour toucher l'héritage, pas si simple que ça... Le Horla et L'héritage sont les fragments d'une même vision du monde où Maupassant mêle avec talent le récit tragique d'une démence et la satire d'un amour de pacotille.

Mon avis :

J'ai lu beaucoup de Maupassant mais je n'avais pas encore lu celui-là. Je n'aurai pas du le lire car il ne m'a pas plu du tout. En plus il y a deux versions celle de 1886 et celle de 1887. J'ai peut-être rpéféré celle de 1887.

Dans la version que j'ai il y avait aussi la lettre d'un fou : je n'ai qu'un mot : BOF !