9782803628117-couv-I325x456

Quatrième de couverture :

Dounia est maintenant grand-mère.
Son enfance est souvent au coeur de ses pensées.
Ce soir, sa petite Elsa ne va pas lui laisser le choix.
Dounia va devoir tout lui raconter.
Absolument tout !

Ses amis, l'école, ses voisins, son papa, sa maman...
Et aussi le port de l'étoile jaune, la rafle, les délations...
Et sa vie d'enfant caché.




Mon avis :

J'ai découvert cette BD pendant ma formation du kiosque estival à la bibliothèque de la Somme. La kibraire nous a dit que c'état un livre pour enfant à partir de 8 ans mais je pense que c'est un peu jeune. L'enfant doit déjà être au courant de la seconde guerre monidale, moi je le conseillerai à partir de 11 ans mais si vous avez un autre avis, n'hésitez pas à me le maisser en commentaire.

J'ai aimé tout particulièrement la page où le père fait passer l'étoile jaune pour une étoile de shérif, ce passazge m'a fait penser au film 'la vie est belle" avec Bénigni.

"Quiconque oublie son passé est condamné à le revivre." Primo LEVI

Postface :

Dès 1940, le gouvernement français, dirigé par Philippe Pétain et installé à Vichy, engage une politique d'exclusion contre les juifs et leur interdit l'exercice de presque toutes les professions.
Les enfants juifs et leurs parents ne peuvent plus se rendre dans un jardin public, à la piscine, au musée, au cinéma... tout comme ils n'ont plus le droit d'avoir un chat, un chien ou un oiseau en cage.

Durant l'été 1942, alors que montait la rumeur d'une très importante rafle de Juifs à Paris et dans sa banlieue, est né un grand mouvement de résistance civile et de solidarité dans la population française.
Cette rafle, appelée "la rafle du Vel d'Hiv", n'épargnera ni les vieillards, ni les femmes, ni les enfants... ni les parents de Dounia. Mais grâce à la sympathie et à l'engagement d'une partie de la population, 10  à 12 000 personnes réussiront à se soustraire à la police.

Gageons que le témoignage raconté par Dounia à sa petite-fille dans l'Enfant caché donnera aux jeunes l'envie de lutter contre l'injustice et l'arbitraire et de résister afin que plus jamais la volonté d'exterminer tout un peuple ne permette la mise en oeuvre de l'assassinat de 11 400 enfants qui vivaient en France durant la Seconde Guerre mondiale.