QUIZ_La_Voleuse_de_livres_873

Quatrième de couverture :

Leur heure venue, bien peu sont ceux qui peuvent échapper à la Mort. Et, parmi eux, plus rares encore, ceux qui réussissent à éveiller Sa curiosité.
Liesel Meminger y est parvenue.
Trois fois cette fillette a croisé la Mort et trois fois la Mort la Mort s'est arrêtée.Est-ce son destin d'orpheline dans l'Allemagne nazie qui lui a valu cet intérêt inhabituel ? Ou bien sa force extraordinaire face aux événements ? A moins que ce ne soit son secret... Celui qui l'a aidée à survivre. Celui qui a même inspiré à la Mort ce si joli surnom : la Voleuse de livres...

Mes impressions :

Un  livre sur la seconde guerre mondiale racontée par la Mort. Ce livre décrit le quotidien des allemands pauvres (et aussi anti-Hitler) pendant ce conflit. Ils meurent de faim, ils meurent de froids, ils sont enrôlés de force dans l'armée pour aller combattre sur le front russe. Les enfants sont obligés de faire partie des jeunesses hitlériennes.
Il y a aussi le parallèle entre la 1ère et la seconde guerre mondiale. Pourquoi les choses se déroulent ainsi pour certains allemands.
Les allemands n'en peuvent plus des restrictions sur tout mais le pire de tout se sont les bombardements de nuit.
J'ai appris aussi que ces allemands ont, aussi, essayer de sauver des juifs en les cachant chez eux au risque de leur vie. Quand un groupe de juifs traversaient la ville, les allemands leur envoyaient du pain.
Il y a aussi le front russe qui fait d'énormes dégâts dans l'armée allemande et donc Hitler recrute de plus en plus d'hommes jeunes ouvieux.

A travers tout ce cauchemar, il y a la vie simple des enfants allemands qui jouent, qui volent comme tous les enfants du monde. Les parents essaient de trouver du travail pour nourrir leur famille.
Il y a aussi les secrets que personne ne doit savoir sous peine de prison.

Et au milieu de tout cela il y a la Voleuse de livres  et sa famille nourricière. Son surnom a été donné par son meilleur ami car elle vole quelques fois un livre ou deux. Sa famille nourricière à l'air très sévère mais elle a le coeur sur la main car elle a recueille Liesel (la voleuse) mais aussi un juif qui dort dans leur cave.
Le livre s'arrête en 1943 quand la rue Himmel (la rue de la Voleuse) fut entièrement détruite par un bombardement.

J'ai adoré ce livre car j'ai appris beaucoup de choses sur la seconde guerre mondiale côté allemand.
Vraiment un livre à lire même s'il fait 632 pages, on ne les voit pas passer. J'en fait un livre-voyageur donc j'attends vos inscriptions.

Ce livre a été lu dans le cadre du challenge "un mot, des titres" et c'est le mot "Livre" que le titre devait contenir

Un_mot_des_titres

87370228_o