cvt_Breves_de_comptoir_lanniversaire_3845

Description de l'ouvrage :

Nous avons voulu, pour l'anniversaire de leurs vingt ans (1987-2007), réunir les brèves les plus étonnantes, les plus poétiques, les plus idiotes, les plus folles - la crème des comptoirs, en quelque sorte ! -, y ajouter des centaines de brèves originales, et les donner à lire présentées de façon classique, comme des aphorismes (bien qu'elles n'en soient pas). Ces petites brèves de bars, nous les voulions, ainsi rééclairées, réexposées, soeurettes des mots de Jarry. Queneau. Alphonse Allais, Topor. Tristan Bernard. Sternberg. Bernard Shaw et Courteline...

138533140764

Quelques brèves que j'ai apprécié :

  1. En Afrique, un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle, ici c'est un café qui ferme.
  2. Pour moi, un Suédois n'est pas un immigré.
  3. Les noirs je m'en fous de la couleur, c'est la forme que j'aime pas.
  4. Au cinéma, je m'endors tout le temps, c'est pas de ma faute, ils éteignent la lumière.
  5. La machine ne remplacera jamais l'homme, elle est pas assez con.
  6. Il faut que les robots payent les retraites.
  7. Dostoïevski, rien que le nom de l'auteur à lire et j'ai ma dose.
  8. Quand on lit c'est bien, on pense à rien
  9. Les nuages écoutent la météo et ils font le contraire !
  10. L'hormone de croissance, avant, c'était la soupe

breves01

Mes impressions :

J'ai passé un très bon moment en lisant ce recueil de brèves de comptoir. J'aime aussi écouter les conversations dans les supermarchés ou les restaurants (je ne vais pas au café). Quand je suis à Paris je m'amuse à les écouter dans le bus (surtout les personnes âgées) et dans le métro (plus pour les jeunes ados). J'adore faire cela, essayez et vous passerez de bons moments. J'aime aussi me mettre sur une terrasse et regarder les gens passer (toujours à Paris car dans mon petit village, je peux attendre longtemps). Certaines fois cela m'énerve mais je ne m'autorise pas à participer à la conversation.

Le faites-vous ? Si oui, est-ce que cela vous plaît ?

Grâce à cela je fais plus attention à ce que je dis dans les rues et aussi à ce que je fais.

Sinon dans les brèves que j'ai relevé la numéro 4 c'est moi tout à fait et c'est pour cela que je ne vais pas au cinéma.

malus_bonus_gd