21 avril 2015

La maison du guet de Mary HIGGINS CLARK

9782253041443FS

Quatrième de couverture :

Afin de fuir son passé, Nancy a changé de nom et d’apparence, avant de quitter la côte Ouest et de venir s’installer à Cape Cod où elle a épousé Ray Eldredge.
Sept années de bonheur se sont écoulées. Ils ont deux beaux enfants, Michael et Missy. Puis un matin, dans le journal régional, paraît un article sur un procès pour meurtre qui a fait couler beaucoup d’encre en Californie et qu’illustre la photo d’une jeune femme ressemblant étrangement à Nancy. Le jour même, Michael et Missy disparaissent…

Mon avis :

Un bon livre de cette auteure et c'est l'un de ses premiers livres. Comme j'en ai lu beaucoup d'autres avant, j'avais l'impression de déjà vu (ou lu) par certains côtés de l'histoire.

Il se lit bien et vite car on veut savoir la fin de l'histoire. C'est pas son meilleur livre mais il est quand même convenable.

 

Posté par toinette80 à 13:14 - - Commentaires [6] - Permalien [#]


24 mars 2015

Le billet gagnant et deux autres nouvelles de Mary HIGGINS CLARK

9782210754850

Quatrième de couverture :

Pauvres riches ! Leur fortune attise bien des convoitises. La millionnaire Alvirah en sait quelque chose, elle qui s'est convertie en détective amateur. Qui donc a pu cacher un cadavre dans son placard ? Sa belle et frêle voisine est-elle un froid assassin ou la victime d'un redoutable complot ?
Une chose est sûre : lorsque l'on gagne le gros lot, mieux vaut choisir ses confidents avec soin...

Dans ce recueil de nouvelles, la « reine du crime » tisse des intrigues machiavéliques auxquelles les élèves seront ravis de se laisser prendre. Sa prose efficace permet de mettre en lumière les ressorts du genre policier et d'exploiter de façon vivante les registres littéraires. Son étude est prolongée par un groupement de textes sur les ancêtres du roman policier.

Mes impressions :

  1. LE BILLET GAGNANT : Peut-on user de tous les stratagèmes pour récupérer son bien ? Pour l'auteure, la réponse est oui sans aucun souci.
    L'histoire : Un homme boit et se saoule. Il dit à une jeune femme qu'il a gagné au loto et que le billet est accroché à sa chemise. Elle le ramène et lui vole son billet.
  2. MEURTRE A CAPE COD : Comment prouver son innocence après 12 ans de prison ? Grâce à Alvirah Meehan, ex-femme de ménage, qui a gagné à la loterie.
  3. LE CADAVRE DANS LE PLACARD : Comment prouver son innocence quand tout vous accable ? Grâce à Alvirah.

Pas mal, bien pour les adolescents.

 

Posté par toinette80 à 04:04 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

11 août 2014

Je vous demande le droit de mourir de Vincent Humbert

Quatrième de couverture :

91960_2659829

Mes impressions :

Vincent Humbert a demandé le droit de mourir dans la dignité. En france, cela est interdit. Nous accordons ce privilège aux animaux pour qu'ils ne souffrent plus mais certainement pas aux humains et moi qui croyait que nous étions des animaux évolués.

Comment peut-on peut appeler vivre quand on est avenugle, tétraplégique et muet et que l'on passe ses journées dans un lit en attendant je ne sais quoi. Nos élus devraient prendre la place de l'un de nos 1700 "vivants" comme cela pendant au minimum une semaine et je suis certaine que cette loi sur l'euthanasie serait enfin votée.

Pourquoi réanime-t-on une personne que l'on sait perdu ?  Qu'on la laisse partir et cela soulagerait beaucoup de personnes sur le long terme. Combien cela coûte à la société ces "vivants". Puis quand il n'y a plus de progrès possibles on les fait sortir de l'hôpital et les familles doivent trouver une institution d'accueil à leur charge, tout les monde n'a pas la fortune de Monsieur Schumacher.

Nous ne pouvons pas laisser aux familles le droit de vie ou de mort car cela fait des ravages commes dans le cas de Vincent Lambert, de plus cela encombre les tribunaux c'est une catastrophe.

Mon mari et moi sommes pour l'euthanasie si nous nous retrouvons dans cette situaation et vous ?

-----------------------------------------------------------

SOCIETE - «20 Minutes» fait le point sur la situation de l'euthanasie en France après deux décisions importantes...

Après l'acquittement du médecin Nicolas Bonnemaison, poursuivi pour avoir abrégé la vie de sept malades âgés et la décision du Conseil d'Etat sur Vincent Lambert, le débat sur la fin de vie est de nouveau mis en lumière. «20 Minutes» fait le point sur la situation en France et dans d'autres pays européens.

Qu’est-ce que l’euthanasie

On parle «d'euthanasie active» quand un tiers administre à un malade une substance létale dans le but de provoquer sa mort. Dans le cas «d'euthanasie passive», on stoppe un traitement, en arrêtant l’alimentation ou l’hydratation artificielle, ou on plonge le patient dans un coma pouvant provoquer la mort au bout de quelques jours. Ces pratiques sont condamnées en France.

Quelle est la situation en France ?

Si l'euthanasie demeure interdite, la loi Leonetti de 2005 (du nom du député UMP Jean Leonetti) a instauré un droit au «laisser mourir», avec des soins palliatifs. Sans permettre aux médecins de pratiquer une euthanasie active, ce texte autorise, après avis collégial et autorisation des proches ou du patient, à appliquer un traitement anti-douleur «qui peut avoir pour effet secondaire d’abréger sa vie», mais non de provoquer la mort.

Dans la population française, l'idée du droit à mourir (qui est un engagement de campagne de François Hollande) semble faire son chemin. En décembre 2012, un rapport du professeur Sicard évoque le suicide assisté. L'année suivante, un groupe représentatif de citoyens s’est prononcé en faveur d'une «légalisation du suicide médicalement assisté», à savoir permettre à un médecin de fournir des substances létales au patient pour qu’il abrège lui-même ses souffrances, et une «exception d'euthanasie» accordée pour les situations inextricables. Près de neuf Français sur dix (89%) se disent favorables à une loi autorisant cette pratique, selon un sondage BVA paru ce jeudi dans Le Parisien/Aujourd'hui en France.

… Ce qui se passe en réalité

Une enquête sur la fin de vie publiée par l'Institut national des études démographiques (Ined) en novembre 2012 relève que près d'un décès sur deux en France (48%) ferait suite à une décision médicale qui a pu hâter la mort du patient. Mais que dans seulement 0,8% des cas, le décès est la conséquence de médicaments donnés délibérément pour mettre fin à la vie. Dans la pratique, de nombreuses euthanasies actives seraient donc pratiquées en toute illégalité.

Que veut le gouvernement?

François Hollande a promis d’ici la fin de l’année un nouveau texte pour «améliorer la loi Leonetti», mais qui n'envisage pas d'autoriser l'euthanasie. Pour «dépasser» cette loi de 2005, le gouvernement a chargé la semaine dernière deux parlementaires, le député PS Alain Claeys et le député UMP Jean Leonetti, de préparer d'ici au 1er décembre un nouveau texte de loi sur l'accompagnement des personnes en fin de vie. L'idée est de «faire évoluer [le] cadre législatif» a déclaré ce jeudi le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll. Mais sur le fond du texte, tout reste aujourd'hui flou.

Quelles sont les règles dans les autres pays européens ?

Les Pays-Bas, la Belgique, le Luxembourg ou encore la Suisse ont légiféré sur l’euthanasie, tout comme la Suède sur certaines formes d’assistance à la mort. En Autriche, en Allemagne et en Norvège, l’euthanasie passive est tolérée sous certaines conditions. Par contre, au Portugal, en Italie, en Roumanie, en Bosnie, en Serbie, en Pologne ou encore en Irlande, l’euthanasie est condamnée et est passible de peine de prison.

En Grande Bretagne, sept des neuf juges de la Cour suprême se sont prononcés mercredi contre la requête de Paul Lamb, paralysé du dos depuis 20 ans, et de Jane Nicklinson, dont le mari atteint du syndrome d'enfermement s'est laissé mourir de faim deux ans plus tôt. Le tandem souhaitait que la cour reconnaisse aux personnes handicapées le droit de mourir dans la dignité, c'est-à-dire avec une aide médicale.

 

Lu dans le cadre du challenge 'Un mot des titres" et le mot était "JE"

Posté par toinette80 à 06:05 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

20 février 2014

La femme d'un homme d'A.S.A HARRISON

9782253178903_T

Résumé emprunté sur le site du livre de poche :

JUSQU’OÙ IRA-T-ELLE POUR ÊTRE LA SEULE FEMME DE SON HOMME ?

Elle c’est Jodi. Lui c’est Todd. Elle est une femme d’intérieur idéale et une psy de renom. Il a le charisme et la gloire de ceux qui réussissent. Elle l’aime aveuglément. Il la trompe allégrement. Elle et lui forment le couple parfait, en surface. Mais les apparences peuvent-elles longtemps rester trompeuses ?

Thriller psychologique à la Gillian Flynn (Les Apparences), La Femme d’un homme a connu un succès phénoménal aux États-Unis. D’origine canadienne, A.S.A. Harrison n’aura malheureusement pas savouré son succès, décédée quelques semaines avant la parution de son premier roman. La Femme d’un homme est en passe d’être publié dans le monde entier.

Ce livre m’a laissé presque sans souffle alors que je me précipitais vers la fin dévastatrice. S. J. Watson

L’actrice Nicole Kidman produira l’adaptation sur nos écrans de La Femme d’un homme dans lequel elle jouera le rôle de Jodi.

Le best seller de l’été 2013 aux États-Unis

 

 

 

 

 

Mon avis :

Un grand merci à Alex pour le prêt de ce livre.

La première partie fut difficile pour moi car l'auteur nous dit déjà la fin. Mais le suspense vient pas à pas jusqu'à nous tenir en haleine jusqu'au bout.

Ma première question en lisant ce livre fut "Pourquoi veut-elle le tuer ?". Leur couple est atypique mais cela leur convient de vivre comme cela jusqu'au où une jeune fille fait sa réapparition. Le mari perd la tête et ne se rend compte de rien. Une fois pris au piège il ne peut plus rien faire. Il sait très bien ce qu'il perd mais se rend-il bien compte de ce qu'il va trouver dans sa nouvelle vie ? Un livre haletant vraiment jusqu'à la dernière page, l'auteure nous fait vivre vraiment une "horreur' en nous baladant à son gré.

Ce livre fut pour moi un véritable coup de coeur.

Il a été lu dans le cadre du challenge "lire sous la contrainte".

83111879_o

Posté par toinette80 à 13:31 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

11 janvier 2012

Nouvelles histoires sanglantes

51G9mPmj0XL
Quatrième de couverture :
Un écrivain à succès empoisonné, une émission
de télé-réalité où le but du jeu est de sauver sa vie,
une voiture qui vous conduira tout droit en enfer,
un mp3 maléfique, un site internet spécialisé
dans la vente de chair humaine...
Si vous n'avez pas peur du noir, ce livre est pour vous !
Sinon, passez votre chemin et rentrez vite vous mettre
au chaud à la maison. Mais n'oubliez pas de toujours jeter
un coup d'oeil derrière vous : qui sait si quelque chose,
ou quelqu'un, ne vous guette pas dans l'ombre ?
Mon avis :
10 nouvelles histoires sanglantes qui m'ont glacé le sang. C'est un livre pour ados mais je trouve qu'il est ultra violent pour les jeunes.
Voici mon avis sur les 10 nouvelles :
  1. L'homme qui tua Darren Shan : Comment le fait de vouloir devenir célèbre peut amener jusqu'à la folie. Je pense que c'est un message à tous les accros de la célébrité.
  2. Jouez votre vie : Jusqu'où peut-on aller pour gagner des millions ? Irions-nous jusqu'à tuer de braves gens. C'est très gore, c'est la pire télé-réalité que l'on peut imaginer.
  3. Vous êtes arrivés : Des voleurs pris à leur propre piège. Tel est pris qui croyait prendre. A trop en vouloir nous pouvons tout perdre même la vie.
  4. Le cobra : Il ne faut pas faire le fier devant un magicinen au risque de devenir fou. La nouvelle la plus soft.
  5. Robo-nounou : Une nouvelle façon de voir la vie du futur. Une horreur, après on s'étonne que les jeunes n'ont pas confiance en l'avenir.
  6. Echange saignant : Un anglais qui ne comprend pas bien le français croit être tombé dans la famille de Dracula. Cela finit très mal
  7. L.Bay : Site de vente aux enchères de jeunes filles mais les acheteurs font ce qu'ils veulent de leurs achats. Monstrueux.
  8. Dans un fauteuil : Comment un réparateur peut sauver une famille. Bien mais gore quand même
  9. Branché : Il faut toujours se méfier de ses voisins surtout s'ils sont vieux.
  10. La force du vent : Faut-il offrir tout ce qu'un enfant désire ? Pour sa propre perte, oui !
De plus je doute que la préface et la postface sont fausses mais je vais essayer de savoir la vérité.

Posté par toinette80 à 07:32 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


28 octobre 2011

Le bizarre incident du chien pendant la nuit

41YD23G9K2LRésumé :

Qui a tué Wellington, le grand caniche noir de Mme Shears, la voisine ? Christopher Boone, " quinze ans, trois mois et deux jours ", décide de mener l'enquête. Christopher aime les listes, les plans, la vérité. Il comprend les mathématiques et la théorie de la relativité. Mais Christopher ne s'est jamais aventuré plus loin que le bout de la rue. Il ne supporte pas qu'on le touche, et trouve les autres êtres humains... déconcertants. Quand son père lui demande d'arrêter ses investigations, Christopher refuse d'obéir. Au risque de bouleverser le délicat équilibre de l'univers qu'il s'est construit...

Mon avis :

Je suis toujours attiré par les livres parlant de maladies mentales. L'autisme est un grand mystère pour moi et en particulier les autistes Asperger. Les chapitres sont numérotés qu'avec les nombres premiers et cela surprend. L'auteur nous raconte bien la vie de Christopher, autiste et surdoué.

Ce livre a été lu dans le cadre du challenge Psy proposé par Métaphore.

67504601

Posté par toinette80 à 17:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

22 avril 2011

Indignez-vous !

Quatrième de couverture :

93 ans. La fin n'est plus bien loin. Quelle chance de pouvoir en profiter pour rappeler ce qui a servi de socle à mon engagement politique : le programme élaboré il y a soixante-six ans par le Conseil National de la Résistance ! » Quelle chance de pouvoir nous nourrir de l'expérience de ce grand résistant, réchappé des camps de Buchenwald et de Dora, co-rédacteur de la Déclaration universelle des Droits de l'homme de 1948, élevé à la dignité d'Ambassadeur de France et de Commandeur de la Légion d'honneur !


Pour Stéphane Hessel, le « motif de base de la Résistance, c'était l'indignation. » Certes, les raisons de s'indigner dans le monde complexe d'aujourd hui peuvent paraître moins nettes qu'au temps du nazisme. Mais « cherchez et vous trouverez » : l'écart grandissant entre les très riches et les très pauvres, l'état de la planète, le traitement fait aux sans-papiers, aux immigrés, aux Roms, la course au toujours plus , à la compétition, la dictature des marchés financiers et jusqu'aux acquis bradés de la Résistance - retraites, Sécurité sociale... Pour être efficace, il faut, comme hier, agir en réseau : Attac, Amnesty, la Fédération internationale des Droits de l'homme... en sont la démonstration.


Alors, on peut croire Stéphane Hessel, et lui emboîter le pas, lorsqu'il appelle à une  insurrection pacifique.
Sylvie Crossman

Mon avis :

Tout le monde a entendu parlé de ce livre très petit livre, il fait une vingtaine de pages. Que dire ? Tout a été dit du plus au moins gentil. Je trouve que Stéphane Hessel nous rappelle nos valeurs et cela ne fait pas de mal quand nous entendons tout ce qui se passe en France et dans le monde. Je suis d'accord avec lui quand il parle d'Israël et de la Palestine. CErtains ont dit que c'était un livre facile à écrire donc je leur pose la question : Pourquoi ils ne l'ont pas écrit.

C'est un livre publié aux éditions "Indigènes" et qu'il est vendu pour la modique somme de 3 euros

 


 

Posté par toinette80 à 08:30 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

09 novembre 2010

Un jour tu verras...

lundi 8 décembre 2008

2226064605

Résumé :

Meghan n’en croit pas ses yeux : là, dans ce service d’urgences hospitalières, la jeune fille qu’on vient d’amener, victime d’une grave agression, lui ressemble trait pour trait, comme une jumelle. Mais ce n’est là que la première des énigmes que la jeune femme, avocate reconvertie dans le journalisme, va devoir affronter.
Un père disparu dans un mystérieux accident. Une clinique spécialisée dans la fécondation in vitro et l’élaboration de clones humains. L’ombre d’un « serial killer »…

Mon avis :

Je pensais avoir trouvé l'intrigue dès le début du livre alors j'ai mis un certain temps à le lire car je n'étais pas très emballé. Mais je me suis trompée à 200% car la fin est digne de cette auteure. Vers la moilié du livre je me suis prise dans l'histoire et je n'ai pas été déçu.
Je le recommande à toutes les personnes qui aiment les policiers.

Bonne lecture et très bonne journée à tous mes lecteurs

Posté par toinette80 à 07:32 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

09 octobre 2010

La clinique du Docteur H.

jeudi 30 avril 2009

cliniquevo5


de Mary Higgins Clark

Quatrième de couverture :

Dans “La Clinique du docteur H”, Mary Higgins Clark, avec une habileté remarquable, tisse la trame effrayante d'un complot médical qui doit rester secret à tout prix et le récit se développe vers un dénouement d'une intensité dramatique proprement hallucinante. La Clinique du docteur H. confirme, après La Nuit du renard, Grand Prix de littérature policière 1980, l'exceptionnelle maîtrise de Mary Higgins Clark, grande romancière de nos angoisses contemporaines.

Mon avis :

Je pense que c'est l'un des meilleurs livres de Mary Higgins Clark. Nous savons le nom de l'assassin dès le début du livre mais pourquoi tue-t-il . Voilà toute l'histoire, nous sommes tenus en haleine jusqu'au bout du livre. Un livre pleins de suspence et de rebondissements.

Je vous souhaite une très douce journée pleine de lecture

Posté par toinette80 à 07:27 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

13 septembre 2010

Rien ne vaut la douceur du foyer

Sans_titreQuatrième de couverture :

Elle s'était juré de ne jamais revoir la maison où sa mère était morte, où elle l'avait tuée. Bien sûr, elle n'était qu'une enfant, c'était un accident, mais pour beaucoup Liza Barton était une criminelle. Les années ont passé. Liza, devenue Celia, connaît enfin le bonheur. Jusqu'au jour où Alex, son mari, à qui elle n'a jamais rien dit, lui fait une surprise en lui offrant une maison dans le New Jersey… Mendham, la maison de son enfance. En guise de bienvenue, ils trouvent cette inscription, en lettres rouge sang : « Danger ! » Quelqu'un connaît la véritable identité de Celia et tente de lui faire endosser un nouveau crime. Tandis qu'elle essaie désespérement de prouver son innocence, le vrai tueur, dans l'ombre, guette ses proies...
Une suspense à la mécanique implacable dont Mary Higgins Clark a le secret. Attention , danger ! Vous allez frémir jusqu'au mot Fin !

Mon avis :

J'aime beaucoup cette auteure et je ne m'en cache pas. C'est une lecture mais efficace car nous sommes facilement pris dans l'engrenage de l'histoire.

Posté par toinette80 à 07:24 - - Commentaires [4] - Permalien [#]