06 septembre 2010

Zazie dans le métro

samedi 20 septembre 2008

ZAZIE DANS LE METRO

de RAYMOND QUENEAU

Quatrième de couverture :

- Zazie, déclare Gabriel en prenant un air majestueux trouvé sans peine dans son répertoire, si ça te plaît de voir vraiment les Invalides et le tombeau véritable du vrai Napoléon, je t'y conduirai.
- Napoléon mon cul, réplique Zazie. Il m'intéresse pas du tout, cet enflé, avec son chapeau à la con.
- Qu'est-ce- qui t'intéresse alors ?
Zazie répond pas.
- Oui, dit Charles avec une gentillesse inattendue, qu'est-ce-qui t'intéresse ?
- Le métro.

Mon avis :

Je pensais que c'était un roman drôle mais je ne l'ai pas trouvé drôle du tout. C'est vulgaire. L'écriture de Queneau est très spéciale car il rallonge les mots et des fois nous sommes obligés de relire deux voire trois fois la même phrase pour pouvoir comprendre, exemple :

C'est peut-être vott dame qui me l'a fauché, mon pacson. Elle a peut-être envie de porter des bloudjinzes elle aussi, vott dame.
Qu'est-ce-que c'est un hormosessuel ? demanda Zazie.

En un mot je n'ai pas du tout aimé donc je ne le conseille à personne.

Posté par toinette80 à 07:51 - - Commentaires [5] - Permalien [#]