14 février 2014

Le père de nos pères de Bernard WERBER

Quatrième de couverture :

D'où venons -nous ?
Après l'infiniment petit (trilogie des Fourmis), après le mystère de la mort (Les Thanatonautes), Bernard Werber s'intéresse à une nouvelle frontière de notre savoir : les origines de l'humanité.
Pourquoi y a-t-il des hommes sur Terre ? Pourquoi sont-ils intelligents ? Pourquoi sont-ils conscients ?
Nous nous retrouvons ainsi plongés il y a 3 millions d'années dans la savane africaine à suivre au jour le jour les aventures du premier humain, le fameux chaînon manquant, Adam, le... Père de nos pères. En parallèle, de nos jours, tous ceux qui ont découvert la véritable nature de cet être primordial ont de sérieux problèmes.
Quel est ce secret que personne ne veut voir en face ?
Lucrèce Nemrod, reporter aussi tenace qu'espiègle, accompagnée de son complice Isidore Katzenberg, ancien journaliste scientifique désabusé, se lance intrépidement dans l'enquête. De Paris à la Tanzanie commence une course poursuite haletante où l'on rencontre un club de savants passionnés, une charcutière industrielle, une star du X et quelques primates qui se posent de drôles de questions.
Suspense, humour, science, aventure... la révélation qui nous attend au terme de ce thriller paléontologique pourrait bien changer notre vision du monde.

Mon avis :

D'où venons-nous ? La grande et unique question de ce livre (de près de 380 pages).

A la suite de la mort d'un professeur, une journaliste part à la recherche du chaînon manquant. En parallèle nous suivons l'évolution de l'homme il y a 3 millions d'années.

Un livre intéressant mais avec trop de répétitions, il aurait du être un plus court cela n'aurait pas nui à l'histoire bien au contraire.

Je ne peux en dire plus sinon répéter la quatrième de couverture.

 

Posté par toinette80 à 06:12 - - Commentaires [6] - Permalien [#]


15 avril 2011

Le sang du renard

41AHGDJWJYLRésumé :

Par une glaciale nuit d'hiver, Ailsa Jolly-Renard est retrouvée morte sur sa terrasse, à moitié nue.
Assassinat ou accident ? La police conclut à une mort naturelle par hypothermie. Ce n'est pas l'avis de certaines habitantes de Shenstead, petit village du Dorset, persuadées que son mari, le colonel Jolly-Renard l'a assassinée.
Calomnié chaque soir au téléphone par des interlocuteurs anonymes, le vieil homme est emporté dans une spirale infernale. Qui alimente ces rumeurs ? Et quel est le terrible secret de famille qui, depuis des années, hante la mémoire du clan Jolly-Renard ?

Mon avis :

Ce livre ne me laissera pas un souvenir impérissable, il est bien mais sans plus. Je me suis un peu ennuyée en lisant car il y a trop de descriptions.

Livre lu dans le cadre du Challenge Petit Bac59180916

Posté par toinette80 à 07:22 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

25 février 2010

Le garçon qui ne pouvait pas voir les livres en peinture

samedi 18 avril 2009

Le garçon qui ne pouvait pas voir
les livres en peinture
de Ellen WILLER

Le_gar_on

de Ellen Willer

Quatrième de couverture :

Le garçon qui ne pouvait pas voir les livres en peinture Lire, Étienne a toujours détesté ça.
Les livres, c'était bon pour les autres, les premiers de la classe, sa mère, les filles, les profs. Lui, il avait mieux à faire. Mais voilà que ses parents divorcent. Rien ne sera plus jamais comme avant. Alors, tant qu'à changer...
Le soir de l'annonce, seul, perdu, enfermé dans le bureau de sa mère, Etienne attrape un livre. Un recueil de nouvelles. Le titre de la première le fait sourire : Un jour rêvé pour le poisson-banane. A la cinquième ligne, le mot " sexe " l'accroche.
Et c'est parti. Étienne plonge dans l'histoire. Il se distrait de la sienne. Il devient curieux des livres, amoureux des livres. Au point d'avoir envie d'en écrire un.

Mon avis :

J'ai adoré. C'est un récit qui remet la lecture à l'honneur. C'est un livre court, 94 pages, il est tellement joli. De plus chaque chapitre a le nom d'un auteur et elle explique dans le chapitre pourquoi. Je le conseille à tout le monde (à partir d'une dizaine d'années).

LISEZ-LE, VOUS NE SEREZ PAS DECUS

Posté par toinette80 à 06:41 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

11 février 2010

Le portrait de Dorian Gray

le_portrait_de_dorian_gray_couv

Le protrait de Dorian Gray
d'Oscar Wilde

Description :

- Ainsi tu crois qu'il y a seulement Dieu qui voit les âmes, Basil ? Ecarte le rideau et tu verras la mienne. Il avait, prononcé ces mots d'une voix dure et cruelle. - Tu es fou, Dorian, ou tu joues, murmura Hallward en fronçant les sourcils. - Tu ne veux pas ? Alors, je vais le faire moi-même, dit le jeune homme qui arracha le rideau de sa tringle et le jeta par terre. Une exclamation d'horreur s'échappa des lèvres du peintre lorsqu'il vit dans la faible lumière le visage hideux qui lui souriait sur la toile. Il y avait quelque chose dans son expression qui le remplit de dégoût et de répugnance. Grands dieux ! C'était le visage de Dorian Gray qu'il regardait ! L'horreur, quelle qu'elle fût, n'avait pas encore entièrement ravagé sa stupéfiante beauté. Il restait encore des reflets d'or dans la chevelure qui s'éclaircissait et un peu de rouge sur la bouche sensuelle. Les yeux bouffis avaient gardé quelque chose de la beauté de leur bleu. Le contour des narines et le modelé du cou n'avaient pas encore perdu complètement la noblesse de leurs courbes. C'était bien Dorian. Mais qui avait peint ce tableau ? Il lui semblait reconnaître son coup de pinceau. Quant au cadre, il était de lui. C'était une idée monstrueuse et pourtant il eut peur. Il prit la chandelle allumée et la tint devant le portrait, Son nom figurait dans le coin gauche, tracé en longues lettres d'un vermillon brillant.

Mon avis :

J'ai eu beaucoup de mal à lire ce livre. Je l'ai trouvé lent, très lent. La fin est surprenante. Ce n'eest pas un livre qui restera gravé dans ma mémoire. J'ai lu ce livre sur les conseils de ma fille et pour une fois je n'ai pas aimé car généralement les livres qu'elle me conseille je les aime beaucoup.

Posté par toinette80 à 06:14 - - Commentaires [7] - Permalien [#]