22 février 2016

Catharsis de LUZ

couve_catharsis_tel-600x814

Quatrième de couverture :

"Un jour, le dessin m'a quitté
Le même jour qu'une poignée d'amis chers
A la suele différence, qu'il est revenu, lui"

LUZ

Mes impressions :

Luz a fait un album de dessins pour parler du difficile travail de deuil de ses amis, assassinés par des fanatiques musulmans qui voulaient venger le prophète.
Comment vivre après ce drame ?
Comment ne pas se sentir responsable ?Pourquoi est-il arrivé en retard ce jour là ?

Luz est un survivant et il faut qu'il vive avec ce poids de l'histoire de son journal. Au fur et à mesure des pages, il reprend pied et goût à la vie surtout grâce à l'amour de sa femme. Elle l'écoute, le soutient et finit par le faire sourire et même rire. La fin est très optimiste car il veut faire un bébé.

luz_15_dion

J'ai lu ce livre avec beaucoup d'appréhension car j'avais peur que ce livre ne soit trop triste mais non.

Depuis cet attentat j'achète "Charlie Hebdo" toutes les semaines par esprit "révolutionnaire". Les frères Kouachi ont cru avoir tuer Charlie mais non il est bien vivant et j'espère qu'il restera encore longtemps dans notre univers.

J'ai lu ce livre avant les attentats du 13 novembre 2015 et donc maintenant je sais que ce n'était qu'une excuse Charlie et le prophète, ces gens là veulent nous détruire, mais nous les français nous serons toujours debout, nous n'avons jamais baissé la tête et encore moins aujourd'hui.

CONTINUEZ A ÉCRIRE, A DESSINER

A NOUS FAIRE RIRE ET RÉFLÉCHIR

CHAPEAU BAS CHARLIE

MERCI A VOUS D'EXISTER

catharsis01

Posté par toinette80 à 10:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


11 mars 2014

Chansons de Claude François en bandes dessinées

imagescf

Qui n’a jamais crié "AAAAAAARGH" après Alexandrie Alexandra ?
Les chansons de Claude François nous accompagnent depuis toujours
et nous sommes heureux aujourd’hui de lui rendre hommage.
Claude François demeure un inaltérable souvenir musical,
kitsch et excessif sans doute, mais jamais ringard.

15 chansons de Claude François adaptées en bandes dessinées
 


Alexandrie, Alexandra par Cyrille Ternon : Je n'aurai pas penser à dessiner cette chanson de cette façon là, on dirait une scène de révolution ou de guerre.


17 ans par Nicolas Sure : Ce texte est très bien dessiné, il représente bien la chanson;


Belles, belles, belles par Cyrille Toshy : C'est bien d'avoir dessiné ce texte dans un décor de far-west, c'est original


Pauvre petite fille riche  par Cyrille Ternon   : Une bande dessinée très bizarre.


Si j’avais un marteau par Etienne Simon : Il fait dire par le dessin que la famille de Claude François était très malheureuse.


Le jouet extraordinaire par Line Parmentier : Ils ont dessiné un jouet très bizarre et en le voyant on ne sait quel jouet il représente.


Comme d’habitude par Mathieu Vandermolen Avec plus de 1000 versions, ce titre est entré dans le livre des records. Mais la BD est moche, vraiment moche.


Cette année là par Efix : Les débuts de Claude François.


Sale bonhomme par Lhyponomeute : La vrais histoire de la chanson en BD


Le lundi au soleil  par Marie-Pierre Oddoux : Une chanson écrite par Claude François qui n'aimait pas le lundi car il ne pouvait pas chanter sur scène.


Chanson populaire par Mathieu Mesnage : Rien à dire sur ce texte


Même si tu revenais par François Renaud Très bien retranscrit


Toi et moi contre le monde entier  par Antoine Ronzon Il explique l'amour pour ces enfants


Il fait beau, il fait bon  par Baloo Claude aimait voir la vie toujours du bon coté.


Le mal aimé par Estelle Meyrand : Dommage que le personnage ne ressemble en rien à Claude François.

Sur des scénarios d’Oliv’, Mathieu Gabella, Kris et Céka

 

G_6204_01

Mon avis :

J'adore Claude François depuis toujours. Cela fait 36 ans, aujourd'hui, qu'il est parti mais tellement encore présent dans nos coeurs.

Avant chaque chanson dessinée, un tout petit texte raconte la vie de Claude François. Moi je connais bien Claude mais pour les personnes qui ne le connaissent très peu ils n'apprennent rien.

x2h5sx1z

 

Posté par toinette80 à 08:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 février 2014

Astérix chez les Pictes

3488803_6_643d_asterix_chez_les_pictes_sera_le_premier_de_ec354be03d70f48446c618665e36409c

Le Village d’Astérix enneigé se remet doucement d’un hiver glacial comme jamais, quand Astérix et Obélix font la plus étonnante des découvertes : un jeune homme enfermé dans un glaçon, échoué sur la plage ! Panoramix est formel : il s’agit d’un Picte. Mais qui sont les Pictes ? Des peuples de l’ancienne Ecosse, redoutables guerriers aux multiples clans, dont le nom, donné par les Romains, signifie littéralement « les hommes peints ». Astérix chez les Pictes, c’est donc un voyage épique, en compagnie de Mac Oloch et de la belle Camomilla, vers une contrée riche de traditions. Au fil des pages, on découvre un peuple attachant dont les différences culturelles se traduisent en gags et jeux de mots mémorables. De l’eau de malt, des noms en Mac, des lancers de tronc, des bardes adeptes de la cornemuse, les origines du mur d’Hadrien et du monstre du Loch Ness sont dévoilés ! Et même des Gaulois en kilts, par Toutatis !

 

 

 

 

 

 

 

Mon avis :

Pour moi c'est loin d'être le meilleur des Astérix que j'ai lu. Je n'ai pas retrouvé les tirades qui faisaient mouche dans les autres. J'avais lu aussi l'anniversaire d'Astérix" que j'ai trouvé encore plus nul. Je l'ai emprunté à la BM et j'ai bien fait. J'ai juste noté trois noms que j'ai trouvé rigolo :

  • Numérus Clausus pour l'agent recenseur
  • Mac Robiotik pour le druite des Pictes
  • Bug pour le Dieu des virus et des jurons.

Une réflexion :

Je trouve que le prix d'une BD est trop cher, presque 10 euros pour 48 pages. Les personnes qui n'ont pas beaucoup d'argent et qui n'osent âs venir dans une bibliothèque se privent de la lecture.

Comment faire aimer la lecture aux jeunes en difficulté quand les parent ne peuvent pas payer ce genre de livres ?

 

Posté par toinette80 à 13:19 - - Commentaires [14] - Permalien [#]

28 septembre 2013

Tu mourras moins bête, la science c'est pas du cinéma !

tu_mourras_moins_bete_volume_1
de Marion MONTAIGNE

 Le mot de l'éditeur :

Si vous avez toujours rêvé de manier le sabre laser ou de rétrécir vos gosses, réveillez-vous : le cinéma, c’est pipeau et compagnie !
Si vous aussi vous ne voulez pas mourir bête, découvrez le blog de vulgarisation scientifique en BD de Marion Montaigne : la célèbre Professeure Moustache y épluche les aberrations scientifiques qui peuplent vos films et séries préférées. La science, ce n’est peut-être pas du cinéma, mais avec la Prof Moustache, c’est terriblement drôle ! Car l’objectif, à la fin de chaque article, reste avant tout d’avoir un peu appris, mais aussi beaucoup ri !
Mon avis :
Chapitre 1 : Action
Chapitre 2 : Science Fiction
Chapitre 3 : Séries TV
Explication réél des films et des séries. Nous apprenons que beaucoup de scènes de violence vu dans les séries et les films ne sont pas réalisables. Ce livre remets les choses en place et c'est très bien. Un livre super intéressant. A partir de 14 ans.
Vous pouvez retrouver le blog de Marion Montaigne ici

 

Posté par toinette80 à 13:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

12 mars 2013

Les hommes sont des cons de CHAVAL

16_MA_selection1

Quatrième de couverture :

Pour tous les amateurs de dessin d'humour, Chaval est considéré comme le dessinateur. Il fut une sorte de météorite, un homme ambigu et lucide pour qui, plus quiconque, l'humour est la politesse du désespoir. "Si mes dessins sont meilleurs que les autres, c'est qu'ils vont jusqu'au bout : ils détruisent tout. Mais ils vont jusqu'au bout parce que j'y vais moi-même, et que je me détruis aussi", avait-il déclaré. 44 ans après son suicide, Chaval est encore et toujours notre contemporain, pour le meilleur et, bien sûr, pour le pire.

Mon avis :

Je remercie tout d'abord Babélio et les éditions Les cahiers dessinés pour l'envoi de ce livre.

Une phrase tiré de l'avant propos de Frédéric PAJAK "Au premier regard, le dessin est réduit au strict minimum ou, ce qui n'est pas tout à fait la même chose, à son maximum d'économie. Chaval dessine avec difficulté, sans grand plaisir, pour pouvoir "bouffer". Il ne s'en cache pas.

Je me demande pourquoi ses dessins ont été réimprimés car ils n'apportent rien dans la compréhension humaine, ils n' apportent de sympathie au contraire. Je ne connaissais pas ce dessinateur et je crois que je regrette de l'avoir croisé. Si ce livre intéresse quelqu'un, je peux lui envoyer sans aucun frais.

 

 

Posté par toinette80 à 09:25 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


04 juillet 2012

L'enfant caché de Loïc DAUVILLIER

9782803628117-couv-I325x456

Quatrième de couverture :

Dounia est maintenant grand-mère.
Son enfance est souvent au coeur de ses pensées.
Ce soir, sa petite Elsa ne va pas lui laisser le choix.
Dounia va devoir tout lui raconter.
Absolument tout !

Ses amis, l'école, ses voisins, son papa, sa maman...
Et aussi le port de l'étoile jaune, la rafle, les délations...
Et sa vie d'enfant caché.




Mon avis :

J'ai découvert cette BD pendant ma formation du kiosque estival à la bibliothèque de la Somme. La kibraire nous a dit que c'état un livre pour enfant à partir de 8 ans mais je pense que c'est un peu jeune. L'enfant doit déjà être au courant de la seconde guerre monidale, moi je le conseillerai à partir de 11 ans mais si vous avez un autre avis, n'hésitez pas à me le maisser en commentaire.

J'ai aimé tout particulièrement la page où le père fait passer l'étoile jaune pour une étoile de shérif, ce passazge m'a fait penser au film 'la vie est belle" avec Bénigni.

"Quiconque oublie son passé est condamné à le revivre." Primo LEVI

Postface :

Dès 1940, le gouvernement français, dirigé par Philippe Pétain et installé à Vichy, engage une politique d'exclusion contre les juifs et leur interdit l'exercice de presque toutes les professions.
Les enfants juifs et leurs parents ne peuvent plus se rendre dans un jardin public, à la piscine, au musée, au cinéma... tout comme ils n'ont plus le droit d'avoir un chat, un chien ou un oiseau en cage.

Durant l'été 1942, alors que montait la rumeur d'une très importante rafle de Juifs à Paris et dans sa banlieue, est né un grand mouvement de résistance civile et de solidarité dans la population française.
Cette rafle, appelée "la rafle du Vel d'Hiv", n'épargnera ni les vieillards, ni les femmes, ni les enfants... ni les parents de Dounia. Mais grâce à la sympathie et à l'engagement d'une partie de la population, 10  à 12 000 personnes réussiront à se soustraire à la police.

Gageons que le témoignage raconté par Dounia à sa petite-fille dans l'Enfant caché donnera aux jeunes l'envie de lutter contre l'injustice et l'arbitraire et de résister afin que plus jamais la volonté d'exterminer tout un peuple ne permette la mise en oeuvre de l'assassinat de 11 400 enfants qui vivaient en France durant la Seconde Guerre mondiale.

 

Posté par toinette80 à 10:59 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

12 mai 2012

Titeuf : l'amour c'est pô propre (tome 2)

Tome02Résumé pris sur le site Amazon :

C'est pô vrai ? Vous connaissez pô Titeuf ? C'est nul, ça. Méganul, même. J'sais pô, moi, faites un effort, quand même. Avec sa bouille toute ronde et sa touffe blonde dressée sur le crâne, c'est un héros moderne des cours de récré. À la fois naïf, plein d'enthousiasme et gentil comme tout. Il tente désespérément de percer les mystères de la création, comme les filles ou le monde des adultes. Pas facile. Surtout le jour où une petite soeur débarque à la maison. Bon, Titeuf fait tout de même des efforts. D'ailleurs, lui aussi a eu sa part de contractions - mais c'était juste parce qu'il s'était gavé de chips pendant que ses parents étaient partis à l'hôpital... Son créateur, Zep, dit de lui qu'il a "les baskets sur terre". "Grand du dedans et petit à l'extérieur", comme tous les gosses de huit ans. C'est-à-dire déjà lucide sur le monde qui l'entoure, même si certaines choses lui échappent encore un peu. Une série franchement drôle, des dialogues hilarants : une bonne bouffée de souvenirs d'enfance.



Mon avis :

Comme toujours, vous me connaissez bien maintenant, j'ai aimé beaucoup cet album de Titeuf. Dans ce livre, j'ai rigolé plus que dans les autres BD de Titeuf.
J'ai adoré la dernière planche où le Petit Prince (de Saint Exupéry) est revisité à la mode du XXIème siècle.

En lisant Titeuf, nous nous rendons compte que l'on peut pleins d'âneries quand on a 10 ans pour se faire valoir auprès des autres personnes. Les enfants d'une dizaine d'années sont sans concession entre eux mais ce n'est pas vraiment conscient.

Lisez-le et vous passerez un bon moment. Merci Monsieur Zep et continuez comme cela.

Posté par toinette80 à 08:07 - - Commentaires [11] - Permalien [#]

26 avril 2012

Love, friendship et autres complications de DIGLEE

love-friendship-et-autres-complications-6032-450-450

Présentation de l'éditeur :

Pour toutes les nanas, lookées, pas lookées, fi-filles ou garçons manqués, teenages branchées ou adulescentes qui s'ignorent, pour celles qui pleurent devant Twilight autant que pour celles qui se marrent devant Massacre à la tronçonneuse : big up !

Mon avis :

C'est l'histoire de 3 filles Chloé, Chrytelle et Marion.

Marion veut être styliste
Chloé préfère son chat aux mecs
Chrystelle veut être médecin ou avocate ou écrivain ou ....

Elles se racontent de manièère amusante et cela fait un bien fou. Un livre pour adolescent ou même adulescent.

J'ai lu cette BD (qui appartient à ma fille) en novezmbre 2011 mais j'en souris encore.

Posté par toinette80 à 08:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

28 décembre 2011

Les bidochons en voyage organisée (tome 6)

bidochonRésumé pris sur le site de la FNAC :

Ils forment un couple de Français si moyens, que chacun y reconnaît instantanément tous ses proches - à défaut de s'y reconnaître soi-même. Dans ce nouvel ouvrage, BINET nous raconte le voyage dans un pays de l'Est (non précisé), que les Bidochon ont gagné au Grand Concours des Raviolis Patzani. Avec une ironie impitoyable, BINET a relevé tous les tics, tous les travers qui rendent un groupe de Français à l'étranger bien plus insupportable qu'un groupe d'étrangers en France (excepté des supporters anglais). Rien n'échappe à l'humour féroce de l'auteur : l'éternel rigolard gros mangeur, l'intoxiqué du Guide Bleu, l'amateur d'objets "typiques", sans oublier le malheureux guide indigène chargé d'apporter la Culture à ces indécrottables Français, ni l'indispensable organisateur qui organise ce voyage organisé. Un ouvrage à lire obligatoirement avant de partir en voyage (organisé ou non).

 

 

 

Mon avis :

Une histoire à vous dégouter des voyages orgnisés gagnés à un concours.
Le français est bien représenté par son côté "Jamais content", "La France il n'y a rien de meiux" et pourtant ils partent à l'étranger sans connaître leur propre pays.

Posté par toinette80 à 07:51 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

19 décembre 2011

L'élève Ducobu : MISS DIX SUR DIX (tome 10)

laclave-ducobu-tome-10-missC'est la rentrée scolaire pour tout le monde. Pour le cancre Ducobu, c'est l'occasion enfin revenue de se marrer avec les copains. Pour la studieuse Léonie Gratin, c'est le moment de rattraper le temps d'apprendre perdu pendant les vacances. Mais, toute l'école vit à l'heure du roman d'amour de l'instituteur…
L'instit est amoureux ! En vacances, M. Latouche a en effet eu le coup de foudre pour une jolie Islandaise. Depuis, les cours de géo… graphie et métrie, les dictées et toutes les matières étudiées sont pour lui des prétextes à clamer son amour. Ses déclarations manquent toutefois de poésie. S'il est loin d'être un puits de sciences, l'Elève Ducobu a par contre la profonde sensibilité d'un poète et, tel Cyrano, il s'offre à souffler les mots doux qui feront chavirer le cœur de la Roxane de son prof… Plaisirs d'amour ne durent hélas pas toujours !
Les réalités de la vie quotidienne à l'école reprennent vite le dessus et Ducobu doit se faire à l'idée que sa voisine Léonie détestera toujours les copieurs et qu'il lui faudra encore et toujours redoubler d'astuces et de débrouillardise pour éviter l'humiliation du bonnet d'âne et les punitions. Même si les squelettes Néness et Rotule qui l'attendent dans le coin n'ont rien perdu de leur drôlerie… Mais, vous avez dit «z'héros» ? Le nul absolu n'est peut-être pas celui auquel tout le monde pense. Au jeu des défis de la vie, le désopilant cancre Ducobu pourrait être de ceux qui marqueront le plus de points… (Texte emprunté sur le site Amazon)

Mon avis :

C'est le premier Ducobu que je lis et j'ai vraiment beaucoup aimé.

Texte de la page 29 que je trouve tellement réaliste :

  1. 1968 : On est prié de ne pas parler au conducteur afin de ne pas le distraire.
  2. 1975 : On est prié de ne pas injurier le conducteur afin de ne pas le distraire.
  3. 1983 : On est prié de ne pas jeter ses détritus sur le conducteur afin de ne pas le distraire
  4. 1996 : On est prié de ne pas cracher sur le conducteur afin de ne pas le distraire.
  5. 2001 : On est prié de ne pas tirer sur le conducteur afin de ne pas le distraire.
  6. Aujourd'hui : On est prié de ne pas parler au garde du corps du conducteur afin de ne pas le distraire.

Qu'en pensez-vous ?

 

Posté par toinette80 à 07:52 - - Commentaires [3] - Permalien [#]