12 mars 2010

Le passage

w_le_passage_sacharL'histoire :

Stanley Yelnats est poursuivi par la malchance. Tout comme ses père, grand-père et arrière-grand-père. Et ce, à cause d'une malédiction qui a frappé ce dernier. C'est donc avec le sentiment d'être poursuivi par la fatalité que Stanley accepte le coup du sort qui le condamne, pour un acte qu'il n'a pas commis, à passer 18 mois au Texas dans le camp du Lac vert. Celui-ci, malgré son joli nom, n'a rien d'un lieu de villégiature. D'abord, le lac a laissé la place à un désert aride. Ensuite, les "pensionnaires", tous jeunes délinquants, sont condamnés à creuser chaque jour un énorme trou dans cette terre desséchée. Cette punition stupide cache un dessein poursuivi par le terrible "directeur" du camp.

Un superbe roman d'amitié sur fond de légende. Deux histoires nous sont racontées parallèlement, celle de Stanley et une autre, qui s'est déroulée un siècle plus tôt. Les deux sont étrangement liées, on le découvre au fil d'indices habilement distillés au long du récit, jusqu'à la révélation finale.

Mon avis :

Ce livre est un livre voyageur mis en circulation par Emmyne et je l'a remercie pour ce prêt. Ce livre un petit joyau de bonnes intentions. Il nous apprend qu'avec beaucoup de volonté om peut arriver à ce que l'on veut ou presque. C'est un livre pour adolescent mais cela fait du bien de lire les livres comme cela même à mon âge ( je vous rappelle que j'ai 43 ans donc loin d'être une adolescente).

Vous pouvez lire l'avis d'Emmyne là :

http://lisezjeunesse.canalblog.com/archives/2009/07/11/14314229.html

Posté par toinette80 à 09:01 - - Commentaires [5] - Permalien [#]


11 mars 2010

Le corps humain pour les nuls

lundi 17 août 2009

Le corps humain pour les nuls

J'ai reçu ce livre grâce à Babelio que je remercie.

Ce livre est divisé en 6 parties bien distinctes. Les parties sont divisées en chapitre. A la fin de chaque chapitre il y a "l'essentiel à retenir" et je trouve cela très bien.

Les icônes utilisées dans ce livre sont très utiles  car ils nous livrent des informations importantes :

  • Jargon : Les termes utilisés par les médecins en consultation sont compliqués donc grâce à cette icône maitrisez la langue des médecins.
  • Mot du docteur : Le Dr Gepner précise ici la cause de certaines pathologies
  • Démystification : Explication sur les phénomènes compliqués.
  • Note technique : Cette icône s'adresse aux plus avertis qui voudront approfondir un point et connaître les détails les plus pointus d'un phénmène.
  • Histoire : Un peu d'histoire de la médecine.
  • Astuce : Attire votre attention sur des informations utiles.
  • Attention : Cette icône attire votre attention sur des nuances pour éviter les méprises.
  • N'oubliez pas : Cette icône vous aide à retenir les points essentiels.

1ère partie :

De l'atôme au corps humain :

Cette partie est très claire sauf sur les cellules un peu compliqué pour les non-initiés.

2ème partie :

Systèmes de transport et de communication :

A la fin du chapitre 9 une note " vous avez mangé votre pain blanc...autrement dit, soit vous n'avez rien compris aux chapitres précédents et je vous conseille gentiment d'arrêter là (et de repasser en urgence aux passionnantes aventures de Lucky Luke ou de Tintin..." Comme j'ai reçu ce livre pour en faaire la critique j'ai continué ma lecture. Chapitre 10 Le système nerveux et là je me dis j'aurai du lire Tintin à la place (mais je préfère les psys), j'ai eu la même impression en lisant le chapitre 12 sur le système endocrinien (je suis peut-être plus que nulle)

3ème partie :

Respirer, Manger, boire et éliminer :

Dans cette partie j'ai tout compris j'ai bien fait de continuer ma lecture.

4ème partie :

Système de protection et de défense :

Il n'y a que deux chapitres "l'immunité non spécifique" surla pêau, les ongles, les poils et "l'immunité spécifique"

5ème partie :

Génétique et reproduction :

La partie la plus intéressante car c'est sur l'ADN, le système génital et la reproduction et la grossesse

6ème partie :

La partie des dix :

Les 10 nobels marquants,
les 10 nobels désopilants et
10 idées reçues sur les ratés de votre corps.

Mon avis :

J'aime beaucoup cette collection pour les nuls, je trouve que le corps humain est bien expliqué mais je pense que ce livre n'est pas fait pour les nuls surtout certains chapitres ou alors je suis vraiment trop nulle.

Posté par toinette80 à 06:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

09 mars 2010

Naissances sur ordonnance

Naissances sur ordonnance
de Robin COOK

Quatrième de couverture :

Marissa Blumenthal a tout pour elle : beauté, réussite, bonheur. Tout sauf l'essentiel : elle ne parvient pas à avoir un enfant, en dépit des traitements les plus coûteux. Décidée à se battre jusqu'au bout, elle va chercher à tout savoir, malgré l'hostilité ou le silence des médecins, sur l'affection très rare dont elle est victime. Et nous verrons alors comment le rêve le plus légitime d'une femme peut se transformer en un cauchemar. Des centres de fécondation artificielle de Boston ou d'Australie à la puissante Fertility Inc. de Hong Kong, le romancier de Avec intention de nuire, ancien chirurgien et maître du suspense, nous fait découvrir, au fil d'une intrigue haletante, les coulisses diaboliques d'une science dévoyée dans les trafics du « marché de la vie », et les enjeux éthiques et financiers de la technologie biomédicale.

Mon avis :

Un bon thriller mais sans plus. Je  me suis un peu ennuyée en le lisant mais je voulais connaître la fin. Sérieusement j'ai été déçu par la fin, j'attendais autre chose. C'est mon livre de cet auteur et j'espère que le prochain me plaira plus.

Posté par toinette80 à 06:56 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

07 mars 2010

La lamentation du prépuce

La lamentation du prépuce
de Shalom AUSLANDER

Quatrième de couverture :

Iconoclastes et incroyablement touchants, les mémoires d'un jeune juif du New Jersey élevé dans la plus stricte tradition orthodoxe. Entre Chaïm Potok, Woody Allen et Philip Roth, un régal de drôlerie et d'émotion, un vrai morceau de bravoure contre tous les fondamentalismes religieux. Quand il était petit, le jeune Shalom croyait aveuglément la parole des adultes : s'il allumait la télé pendant Shabbat, Dieu ferait perdre les Rangers, et tous ceux qui mangeaient du porc périraient dans d'atroces souffrances. Et puis, Shalom a commencé à douter. De son père qui se saoule au vin casher et fait du Shabbat un véritable enfer. De sa mère qui le force à porter une kippa à la piscine. Et de Dieu Lui-même qui, télé ou pas, s'obstine à faire perdre les Rangers. Alors Shalom s'est rebellé. Il a mangé des hot-dogs, lu en cachette les magazines cochons de son père, convoité de plantureuses shiksées blondes, et attendu, tremblant, l'inéluctable châtiment divin...

Mon avis :

En allant chez mon librainre je cherciais des livres drôles et je suis tombée littéralement dessus. Le tître m'a d'abord attiré puis la quatrième de couverture. En le lisant j'ai bien rigolé, bien réfléchis sur les familles de juifs mais aussi de médecins, d'avocats et autres. Pour Shalom tout ce qui est interdit est très attirant et donc il fait tout ce qu'il n'a pas le droit de faire, c'est jubilatoire, de plus c 'est une biographie. J'ai le plaidir de vous mettre un lien du vblog de Dasola qui a lu également et je trouve que son billet est bien écrit.

http://dasola.canalblog.com/archives/2009/10/15/15325558.html#comments

Biographie de l'auteur :

Shalom Auslander est né à Monsey, Etat de New York, dans une famille juive orthodoxe. Nominé pour le prix Koret, il a publié des articles dans Esquire et The New Yorker. La lamentation du prépuce est son premier ouvrage traduit en français. Il est également l'auteur d'un recueil de nouvelles qui paraîtra prochainement chez Belfond.
Shalom Auslander vit à New York avec son épouse, Orli, et leur fils, Paix.

Posté par toinette80 à 06:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

05 mars 2010

Bouquiner : Autobibliographie

Bouquiner : Autobibliographie
d'Annie FRANCOIS

Quatrième de couverture :

A ceux qui demandent " Dis-moi ce que tu lis... ? ", l'auteur répond par " Comment je lis ". Couchée ? Assise ? Au bureau, à la maison, à l'hôtel, au restaurant, dans le métro, à l'hôpital ? Pourquoi ci ? Pourquoi ça ? Avec ou sans marque-page ? Sur les conseils d'un ami, d'un critique, d'un libraire ? Des gros volumes, des opuscules ? Comment classer, empiler, ranger, ne pas ranger, déranger ses livres ? Déménager à cause des livres ? Quel plaisir prend-on au velouté ou à la finesse du papier, à la souplesse ou à la rigidité des reliures, au bruit des pages qu'on feuillette, à leur odeur ? Quel rapport avec la mémoire ou l'oubli, la culture et l'inculture ? Au fil d'une cinquantaine de chapitres drôles ou émouvants se dessinent une sorte d'autobiobibliographie, de portrait d'un couple, d'une tribu amicale, d'une confrérie de lecteurs dont on aime à se sentir proche.

Mon avis :

J'ai passé un agréable moment à le lire. Je me suis retrouvée dans certains chapitres comme je pense tous les vrais lecteurs que nous sommes. Je le conseille vraiment à tous mes lecteurs.

Posté par toinette80 à 06:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


28 février 2010

No pasaran, le jeu

mardi 4 août 2009

No pasaran, le jeu
de Christian LEHMANN

Résumé :

Thierry, Éric et Andreas sont trois camarades de classe liés par leur passion commune pour les jeux sur ordinateur. Pendant un voyage scolaire à Londres, ils font une escapade qui les mène dans un magasin spécialisé, une caverne d'Ali Baba pour fanatiques de simulation sur petit écran. Mais le marchand, un vieil homme, remarque sur la poitrine d'Andreas un insigne auquel ses camarades n'avaient pas accordé d'attention. Il murmure "Ça ne finira jamais…" et leur donne un jeu. En leur ordonnant d'y jouer. Un jeu "d'enfer".

Quand le virtuel rejoint le réel, quand le passé pare l'actualité d'un désagréable air de déjà vu, le frisson n'est pas loin. Celui qui attend les trois héros de cette histoire est du genre "grand frisson". Ils en ressortiront profondément bouleversés, tout comme le lecteur de ce roman qui se déroule sur fond de guerre, proche et lointaine à la fois, en Bosnie, et où ressurgissent les fantômes des poilus de 14-18, des martyrs de la guerre d'Espagne, des déportés de la Seconde Guerre mondiale. Une plongée passionnante dans l'étrange et dans la réalité, en même temps qu'une terrifiante approche des sentiments humains les plus vils. Pour une prise de conscience aussi, de l'importance du savoir et du souvenir. Un livre magnifique, actuel et intemporel, qui se dévore d'un bout à l'autre dès 12 ans. --Pascale Wester

Mon avis :

Un véritable coup de coeur pour ce livre. Je l'ai lu en janvier 2008 et je m'en souveins encore et il me donne encore des frissons dans le dos. Je vous le remets aujourd'hui car demain je vous mets le résumé de la suite. Un livre vraiment à mettre dans les mains des ados car ce livre dénonce les jeux vidéos mais aussi les guerres et les personnes qui se font enrôlés pas n'importe qui.

Posté par toinette80 à 06:31 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

25 février 2010

Le garçon qui ne pouvait pas voir les livres en peinture

samedi 18 avril 2009

Le garçon qui ne pouvait pas voir
les livres en peinture
de Ellen WILLER

Le_gar_on

de Ellen Willer

Quatrième de couverture :

Le garçon qui ne pouvait pas voir les livres en peinture Lire, Étienne a toujours détesté ça.
Les livres, c'était bon pour les autres, les premiers de la classe, sa mère, les filles, les profs. Lui, il avait mieux à faire. Mais voilà que ses parents divorcent. Rien ne sera plus jamais comme avant. Alors, tant qu'à changer...
Le soir de l'annonce, seul, perdu, enfermé dans le bureau de sa mère, Etienne attrape un livre. Un recueil de nouvelles. Le titre de la première le fait sourire : Un jour rêvé pour le poisson-banane. A la cinquième ligne, le mot " sexe " l'accroche.
Et c'est parti. Étienne plonge dans l'histoire. Il se distrait de la sienne. Il devient curieux des livres, amoureux des livres. Au point d'avoir envie d'en écrire un.

Mon avis :

J'ai adoré. C'est un récit qui remet la lecture à l'honneur. C'est un livre court, 94 pages, il est tellement joli. De plus chaque chapitre a le nom d'un auteur et elle explique dans le chapitre pourquoi. Je le conseille à tout le monde (à partir d'une dizaine d'années).

LISEZ-LE, VOUS NE SEREZ PAS DECUS

Posté par toinette80 à 06:41 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

23 février 2010

Des vents contraires

Des vents contraires
d'Olivier Adam

Quatrième de couverture :

Depuis que sa femme a disparu sans jamais faire signe, Paul Andersen vit seul avec ses deux jeunes enfants. Mais une année s'est écoulée, une année où chaque jour était à réinventer, et Paul est épuisé. Il espère faire peau neuve par la grâce d'une retour aux sources et s'installe alors à Saint-Malo, la ville de son enfance.
Mais qui est donc Paul Andersen ? Un père qui, pour sauver le monde aux yeux de ses enfants, doit lutter sans cesse avec sa propre inquiétude et contrer, avec une infinie tendresse, les menaces qui pèsent sur leur vie. Dans ce livre lumineux aux paysages balayés par les vents océaniques, Olivier Adam impose avec une évidence tranquille sa puissance romanesque et son sens de la fraternité.

Mon avis :

Je l'ai lu pendant mon hospitalisation à Berk sur Mer et cette histoire se passe à Saint Malo donc j'avais la vue de la mer devant moi. Mais cela ne m'a pas fait aimé pour autant cette histoire. Olivier Adam raconte la vie de tous les jours sans plus, mais on se demande quand même pourquoi sa femme a disparu.

Posté par toinette80 à 06:27 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

21 février 2010

Mes amies, mes amours, mais encore ?

Sans_titre22

Mes amies, mes amours, mais encore ?
d'Agathe HOCHBERG

Quatrième de couverture :

Dur, dur de supporter un homme passé les premiers mois et les premiers émois ! Et aux remarques en tout genre, s'ajoutent bien entendu les petites manies horripilantes, les fautes de goût navrantes, l'égoïsme permanent...

Confrontées chacune à de remarquables - quoique différents - spécimens de veulerie masculine, Jeanne, Violette et Natacha, trois amies d'enfance, doivent bien reconnaître qu'à trente-cinq ans les choses ne se passent pas exactement comme dans leurs rêves. Mais contre mauvaise fortune cœur vaillant et, avec énergie et détermination, ces trois-là sont bien décidées à botter le derrière à leur destin... et à leurs hommes !

Mon avis :

J'ai adoré. Il est drôle, incisif mais tellement vrai que cela en vient drôle. Je me suis reconnue dans certains cas avedc mon mari (nous avons 25 ans de mariage tout de même). J'ai hâte lire un autre livre de cette auteure qui, pour moi, a été une vraie découverte. Je l'avais pris pendant mon hospitalisation et j'ai vraiment passé un bon moment avec ces trois femmes.

Posté par toinette80 à 06:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

18 février 2010

Parce que je t'aime

51hRmcUtYpL

Parce que je t'aime
de Guillaume Musso

Quatrième de couverture :

Layla, une petite fille de cinq ans, disparaît dans un centre commercial de Los Angeles. Ses parents, brisés, finissent par se séparer. Cinq ans plus tard, elle est retrouvée à l'endroit exact où on avait perdu sa trace. Elle est vivante, mais reste plongée dans un étrange mutisme. À la joie des retrouvailles, succèdent alors les interrogations. Où était Layla pendant cette période ? Avec qui ? Et surtout pourquoi est-elle revenue ?

Une histoire d'amour envoutante, un livre profondément humain qui vous plonge dans le mystère et le suspense, un dénouement que vous n'oublierez pas.

Mon avis :

J'ai lu ce livre pendant mon hospitalisation à Berk sur Mer. Je l'ai lu en une journé tellement j'ai été passionnées par cette histoire d'enlèvement et de retour. Je n'ai trouvé aucun temps mort, à chaque page il y a une nouvelle intrigue. Ce livre m'a tenue en haleine du début jusqu'à la fin.

Posté par toinette80 à 06:46 - - Commentaires [5] - Permalien [#]