9782749141732

Quatrième de couverture :

On ne profite jamais mieux du présent qu’au moment de s’en aller. 

Quand Mia, surnommée affectueusement Rabbit, entre en maison de repos, elle n’a plus que neuf jours à vivre.
Tous ses proches sont présents à ses côtés pour la soutenir. Jack et Molly, ses parents, incapables de dire adieu à leur enfant, Davey et Grace, son frère et sa sœur, qui la considèrent toujours comme la petite dernière de la famille, Juliet, sa fille de 12 ans qu’elle élève seule, et enfin Marjorie, sa meilleure amie et confidente. Au fur et à mesure que les jours passent et que l’espoir de la sauver s’amenuise, sa famille et ses amis sont amenés à s’interroger sur leur vie et la manière dont ils vont continuer sans celle qui leur apporte tant.
Car, si Rabbit a elle-même perdu la bataille, celle-ci ne fait que commencer pour son entourage.

Anna McPartlin nous fait partager ces neuf journées si spéciales dans la vie de Rabbit et de ses proches. Mélancolique et drolatique à la fois, Les Derniers Jours de Rabbit Hayes nous entraîne dans un voyage émotionnel intense. À travers une galerie de personnages touchants, ce récit sur le deuil déborde d’un optimisme rare et nous rappelle que, quelles que soient les circonstances, il y a toujours de la lumière au bout du tunnel.

Mes impressions :

La magazine de la santé le vendredi il y a Gérard Collard et il m'a encore fait envie avec ce livre. Je l'ai acheté et je l'ai lu en 2 jours, c'est juste pour vous démontrer que j'ai adoré.

C'est une histoire toute simple. Rabbit Hayes a un cancer et va mourir dans 9 jours et nous suivons ces 9 derniers jours. Tous ces proches sont présents. Ils se remémorent leurs vies avec Rabbit et se demandent comment ils vont vivre sans elle. Juliet, sa fille de 12 ans ne veut pas voir la réalité et espère toujours que sa mère va guérir comme la dernière fois et revenir définitivement à la maison.

Davey, le frère de Rabbit et Grace, sa soeur se posent beaucoup de questions quant au futur de Juliet. Elle va vivre où et avec qui ?

Les parents sont anéantis et se demandent s'ils ont droit de se suicider pour ne pas subir la mort de leur fille.

Dans ce livre, il y a aussi un message d'espoir malgré le pire. Les parents se rendent compte qu'ils sont obligés de "survivre" pour leurs enfants et petits-enfants. Le frère et la soeur se rapprochent car bientôt ils ne seront plus que 2. Juliet a enfin choisi son nouveau lieu de vie.

Marjorie, sa meilleure amie, se demande si sa place dans cette famille sera toujours présente.

C'est aussi un beau témoignage pour le personnel soignant qui est dévoué corps et âmes à leurs patients.

Ce livre m'a fait beaucoup réfléchir sur le fit qu'un jour je puisse perdre ma soeur. Est-ce que j'aurai la force de cette famille ? Je ne le crois pas.
Ma soeur est tout pour moi et donc cela serait une immense catastrophe. J'ai pensé à ma cousine qui est décédée il y 6 ans en laissant des jumeaux de 6 ans, sa mère, ma tante, ne s'en remets toujours pas. Mais peut-on vraiment se remettre de la perte d'un enfant ?

Je recommande vraiment ce livre car c'est aussi un livre bourré d'optimisme.

87370228_o