03 mars 2015

Deux gouttes d'eau de Jacques EXPERT

_Expert_Goutte_ExeQuatrième de couverture :

Deux frères, un coupable : une machination infernale.

 

Une jeune femme est retrouvée morte dans son appartement de Boulogne-Billancourt, tuée à coups de hache. Elle s’appelle Élodie et son ami, Antoine Deloye, est identifié sur l’enregistrement d’une caméra de vidéosurveillance de la ville, sortant de chez elle, l’arme du crime à la main. Immédiatement placé en garde à vue, Antoine s’obstine à nier malgré les évidences. Il accuse son frère jumeau, Franck, d’avoir profité de leur ressemblance pour mettre au point une machination destinée à le perdre. Quand Franck Deloye arrive au commissariat central pour être entendu, le trouble est immense : il est impossible de différencier les deux hommes, qui se ressemblent, littéralement, comme deux gouttes d’eau… Le divisionnaire de la PJ en charge de l’enquête, Robert Laforge, un homme réputé pour sa compétence mais aussi son intransigeance et ses éclats incontrôlés, va devoir tirer au clair avec son équipe ce véritable casse-tête. Lequel des deux jumeaux ment, lequel est le bourreau, lequel la victime ?

On retrouve dans ce nouveau roman tout ce qui fait l’univers de Jacques Expert : l’observation sans empathie de personnalités troublées, perverses, abîmées, qui ne savent plus exactement quelles sont les limites de leur identité ou de leur mission, y compris chez les enquêteurs.

Mon avis :

Le dernier livre de Jacques EXPERT et c'est encore une grande réussite. J'ai dévoré ce livre car je voulais vraiment savoir qui est l'assassin. Un suspense jusqu'à la dernière page. J'ai vraiment aimé le retour sur l'enfance des jumeaux car des fois l'enfance peut expliquer certaines choses. Plusieurs suspects apparaissent au fur et à mesure du roman, un vrai jeu du chat et de la souris.

Pour la première fois, Jacques EXPERT ne fait pas jouer aux femmes le mauvais rôle, et même dans ce livre il y a très peu de femmes.

Le jeu du divisionnaire Robert Laforge est grandiose, il m'a fait penser à Lino Ventura dans "Garde à vue".

Ce livre ferait un film remarquable.

Merci Monsieur Jacques EXPERT pour ce merveilleux moment

Merci à Tiphaine pour ce cadeau d'anniversaire.

Posté par toinette80 à 08:18 - - Commentaires [6] - Permalien [#]


14 août 2014

14 - 14 de Silène Edgar et Paul Beorn

51NnG_PHPNL

Quatrième de couverture :

A l'aube de la Grande Guerre...

Adrien et Hadrien ont treize ans et habitent tous les deux en Picardie. Ils ont les mêmes préoccupations : l'école, la famille, les filles... Une seule chose les sépare : Adrien vit en 2014 et Hadrien en 1914. Grâce à une boîte aux lettres mystérieuse, les deux adolescents vont s'échanger du courrier et devenir amis.
Mais la Grande Guerre est sur le point d'éclater pour Hadrien et leur correspondance pourrait bien s'interrompre de façon dramatique...

Le centenaire

de la Première Guerre Mondiale,

1914 - 2014

Mes impressions :

Grâce à cette correspondance nous apprenons beaucoup de choses sur le 1er semestre de 1914. Les personnes croient qu'il n'y aura pas la guerre, que cela m'est pas possible.
Le Hadrien de 1914 raconte sa vie, son amour pour une voisine et Adrien de 2014 en fait autant. Nous apprenons que les antibiotiques n'existent pas (c'est un livre pour ado), nopus apprenons la vie à la ferme pour les garçons car ils doivent aider au maximum leur père au détriment de leurs études.
Ils deviennent amis persuadés qu'ils sont cousins. Adrien veut aller
voir son cousin dans la ville voisine, Corbeny, mais personne ne le connait. De même pour Hadrien qui se rend à Laon, dans l'Aisne, et ne trouve pas le nom de la rue où habite Adrien. Alors ils se rendent comptent qu'ils ne vivent pas à la même époque et grâce à cette découverte Adrien va tout faire pour sauver Hadrien d'une mort certaine car Corbeny sera détruit entièrement pendant la guerre.

Posté par toinette80 à 06:18 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

31 mars 2014

Ce soir je vais tuer l'assassin de mon fils

51393eEtrJL

Ce soir, à 20 h 50, un téléfilm tiré de ce livre est diffusé sur TF1, ne le ratez pas.

J'espère qu'il sera aussi bien que le livre.

Pour une fois je n'ai pas été déçu

Un grand coup de chapeau à Audrey Lamy qui m'a époustouflé.

Quatrième de couverture :

Quand son fils meurt, renversé par un chauffard qui a pris la fuite, Antonio Rodriguez jure à sa femme qu'il le vengera. Tandis que l'enquête piétine durant des mois, il en vient à découvrir qui est le meurtrier, un cadre supérieur de sa propre entreprise dont l'attitude lui paraît hautement suspecte.

Pourtant, un jour, les gendarmes l'informent qu'ils viennent d'arrêter le coupable. Les preuves sont formelles, l'homme est passé aux aveux. Mais ce n'est pas le même individu.

Dans ce roman à quatre voix - Antonio et sa femme, Sylvia, Jean-Pierre, l'assassin, et son épouse, Christine -, se noue un ballet macabre sur le thème de la justice personnelle, au rythme crescendo d'une question qui fera basculer leur destin à tous: qui Antonio Rodriguez tuera-t-il ce soir?

Mon avis :

Grâce à Gérard Collard (encore lui), je voulais absolument ce livre. Ma fille me l'a offert pour mon anniversaire. Elle me l'a envoyé, je l'ai reçu un vendredi midi et je l'ai terminé le vendredi soir. Il est prenant, morbide mais tellement vrai. Ce livre nous pose la question " et nous, qu'aurions nous fait", sérieusement je ne connais pas la réponse. Cette question se pose pour les 4 personnages. Un thriller captivant. Le livre juste avant que j'ai lu est "la femme du monstre" et c'est de la même veine. J'adore cet auteur. Une très belle découverte 2010.

 

Posté par toinette80 à 09:26 - - Commentaires [20] - Permalien [#]

05 octobre 2013

Seul le silence de R.J. ELLROY

9782253157298FS

Quatrième de couverture :

Joseph a douze ans lorsqu'il découvre dans son village de Géorgie le corps d'une fillette assassinée. Une des premières victimes d'une longue série de crimes.
Des années plus tard, alors que l'affaire semble enfin élucidée, Joseph s'installe à New York. Mais, de nouveau, les meurtres d'enfants se multiplient... Pour exorciser ses démons, Joseph part à la recherche de ce tueur qui le hante.

Avec ce récit crépusculaire à la noirceur absolue, Ellory évoque autant William Styron que Truman Capote par la puissance de son écriture et la complexité des émotions qu'il met en jeu.

Prix du roman noir Le Nouvel Observateur / Bibliobs

Mon avis :

Nous traversons l'histoire des États Unis d'Amérique des années 30 jusqu'aux années 70 à travers l'histoire de Joseph.
Il essaie de découvrir le meurtrier de dizaine de fillettes. En parallèle nous le voyons évoluer dans sa vie personnelle. Sa vie familiale est loin d'être rose, il perd son père à l'âge de 12 ans et se découvre une nouvelle famille, la famille Kruger. Sa vie amoureuse aurait pu être parfaite mais "la plume" est toujours là.
Peut-on avoir confiance en tout le monde ?
Peut-on avoir confiance en la psychiatrie dans ces années là ? Les défauts de la psychiatrie sont très bien décrites, on ne sait presque rien mais on essaie de faire pour le mieux.
Un peu déçue par la fin, je trouve qu'elle a été un peu bâclée.

Posté par toinette80 à 13:29 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

09 août 2013

Qui ? de Jacques EXPERT

Quatrième de couverture :

1994, Carpentras, résidence pavillonnaire du Grand Chêne. Un lotissement où tout le monde connaît tout le monde, calme et sans histoires. Jusqu’à ce jour de mars, où la petite Laetitia Doussaint, est retrouvée violée et assassinée dans les bois alentours. Crime crapuleux dont l’auteur ne sera jamais identifié.

2013 : Quatre hommes s’apprêtent à regarder à la télé l’émission « Affaires non résolues », dont le thème, ce soir là, est le meurtre de Carpentras. Quatre hommes hantés par l’affaire depuis ce jour où ils ont retrouvé le corps de Laetitia. Tous étaient voisins à cette époque, tous habitaient la résidence du Grand Chêne. Durant l’heure que va durer l’émission, avec son lot de questions et de révélations, ceux-ci se souviennent. Leurs épouses également. Certains secrets reviennent à la surface, des suspicions anciennes, des non-dits. Au terme de l’heure que dure l’émission, le voile sera levé. L’un de nos quatre hommes est en effet bel et bien le coupable du viol et du meurtre de Laetitia. Mais qui ?

Avec son nouveau roman, Jacques Expert nous offre un formidable jeu de piste et met à l’épreuve la perspicacité du lecteur. Celui-ci saura-t-il trouver avant la fin de l’émission, et du livre, qui est coupable ?

Mon avis :

Ma libraire de Paris, (Librairie Ithaque, rue d'Alésia), m'a fait relarqué que Jacques EXPERT était mon auteur préféré car je ne peuyx attendre la sortie en poche de ses livres. C'est vrai, depuis la lecture de "La femme du monstre", je suis une inconditionnelle de cet auteur. Merci Monsieur Expert pour vos histoires.

Revenons au livre proprement dit :

Qui ? Voilà la question :

- Qui a tué la jeune fille ?
- Qui téléphone pendant l'émission ?
- Qui sait le nomp de l'assassin ?

Forcément je n'ai pas trouvé, je me suis trompée sur toute la ligne. Le suspense est halentant, que va faire la femme ?
Dans tous les romans de Jacques Expert les femmes ont toujours le mauvais rôle sauf dans celui-ci. Je trouve qu'il les traite un peu mieux, encore un effort et les femmes deviendront parfaites dans ces romans.

Un roman que je vous conseille fortement.

 

Posté par toinette80 à 10:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


01 septembre 2012

L'enfant de tous les silences

l_

Quatrième de couverture :

1964. Une terrible tempête de neige paralyse le Kentucky. Le docteur David Henry n'a pas le choix : il doit accoucher lui-même sa jeune épouse, Norah. Vient d'abord un magnifique garçon et une petite fille... trisomique.
En un instant, David, persuadé d'agir pour le mieux, va prendre une décision tragique : il confie la petite à Caroline, son infirmière, qui doit la mener dans une institution spécialisée. À Norah, il annonce que le bébé n'a pas survécu.
Mais Caroline choisit de sauver la petite et de l'élever comme sa propre fille…

Des années plus tard, la vérité sur cet enfant de tous les silences ressurgit et avec elle des conséquences dramatiques sur la famille déchirée…

Mes impressions :

Je pense que mon avis ne va pas plaire à tout le monde mais je n'ai pas aimé ce livre. Je l'ai trouvé long, très long (dans la version de France Loisirs il a 576 pages). Il y a beaucoup de répétitions, l'histoire aurait gagné en intensité si l'auteure n'aurait pas usé de cette ficelle pour faire des pages. Pourquoi l'arrivée d'une jeune fille enceinte dans l'histoire ? Cela n'apporte absolument rien. Et que dire de la fin ? Une fin décevante au plus haut niveau. Ce livre m'a laissé indifférente, je l'ai lu jusqu'au bout croyant que cela allait avancer un peu mais rien, trop de clichés, trop d'invraisemblances. En le lisant je ne comprenais pas l'engouement pour ce livre.

Je l'ai lu, je me suis fait mon propre avis, à vous de faire le vôtre.

Ce livre a été lu dans le cadre de mon challenge perso.

Livre lu dans le cadre du challenge "un mot, des titres" de Calypso

Un-mot-des-titres

Posté par toinette80 à 07:58 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

20 avril 2012

Adieu

4176tyf6prLQuatrième de couverture :

2001, Châtenay-Malabry. Une mère, son fils et sa fille sont retrouvés assassinés à leur domicile. Une famille apparemment sans histoires. Le père est porté disparu. Est-il lui aussi victime ou bien coupable ? Les recherches s'organisent, sous la direction du commissaire Langelier. Un mois plus tard jour pour jour, c'est au tour d'une seconde famille, tout aussi ordinaire, d'être abattue dans des circonstances identiques. Là aussi le père est introuvable. Presse, politiques, police, les avis sont unanimes, un tueur en série est à l'oeuvre. Seul Langelier s'entête à concentrer tous ses efforts sur la piste des pères, qu'il soupçonne d'être à l'origine des massacres. Devant son obstination et son manque de résultats, son supérieur et ami, le commissaire Ferracci, est obligé de lui retirer l'affaire. Commence alors entre les deux hommes un combat larvé, chacun s'efforçant de démontrer sa propre vérité, un combat qui tourne bientôt à l'obsession et qui ne prendra fin que dix ans plus tard avec la révélation d'une incroyable réalité. Comme dans ses trois précédents romans, Jacques Expert met en scène avec maestria le quotidien de personnages en apparence ordinaires mais dont la face cachée révèle d'insoupçonnables noirceurs.

Mon avis :

Tout d'abord je remercie sincèrement Laure pour le prêt de ce livre.

Un petit bémol concerant le début de ce livre car il y a une non-concordance de temps, il y a la découverte des corps le 20/02/2001 et ils retrouvent la voiture du père (soupçonné) le 20/01/2001, je l'ai relu plusieurs fois ce passage et l'erreur existe bien.

A part ce petit bémol, je me suis fait happée par l'histoire de ce flic qui veut absolument retrouvé les assassins des familles. Il veut prouver qu'il a raison et il met tout en oeuvre pour le prouver.
Ce livre est presque un monologue de ce commissaire le soir de son départ à la retratie. Il explique pas à pas son enquête qui a duré 10 ans où il a tout sacrifié (sa carrière, sa famille, etc...)
Peut-on tout faire pour démontrer que l'on a raison ?
Peut-on se contenter du coupable idéal ?
Ce livre ne répond pas à ces questions, c'est au lecteur de se faire sa propre opinion.
Jacques Expert arrive toujours à nous montrer le côté noir (voire très noir) de l'être humain.
Ce qui a changé dans ce livre par rapport à ces autres livres c'est que les femmes n'ont pas le mauvais rôle.
Gérard Collard en avait parlé au magazine de la santé sur France 5 comme un polar hors du commun et je suis tout à fait d'accord avezc lui. La descente aux enfers est vraiment très bien décrite. La manipulation des personnages est sans faille. Je me me doutais absolument de la fin qui est vraiment surprenante.

Merci Monsieur EXPERT pour ce merveilleux roman et j'ai hâte que vous en ressortiez un autre.

Posté par toinette80 à 09:17 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

20 août 2011

La femme du monstre

La femme du monstre
de Jacques Expert

Quatrième de couverture :

Quand elle a épousé le monstre, elle n'avait que vingt-deux ans. Elle admirait sa force, son charme, n'en revenait pas qu'il ait pu la choisir, elle qui n'était pas belle, que personne n'avait jamais remarquée. Quand la police est venue arrêter le monstre, le pays tout entier s'est soudain intéressé à elle, une femme de trente-huit ans, ordinaire. Mais, entre les deux, il y a seize années de vie de couple, seize années durant lesquelles elle a été une mère dévouée, une épouse loyale, une bonne voisine, une femme sans histoire qui ne pouvait pas se douter. A moins que...

Mon avis :

Un livre que je voulais lire depuis sa sortie (fortement conseillé par Gérard Collard) et je l'ai trouvé en poche. Quand j'ai commencé à le lire, je n'ai pas pu m'arrêter. Le livre est écrit en deux parties, une pendant le temps du procès et la deuxième, la femme raconte sa vie avec ce monstre. Les parties se suivent une ou deux sur sa vie et une sur le procès. J'ai vraiment beaucoup aimé et l'on se demande comment cette femme a pu fermer les yeux comme cela. Jacques Expert décrit les femmes comme de vraies "salopes" et en tant que femme j'ai été choquée par certains aspects de cette femme.

L'avis de ma soeur :

Elle vient de me rendre le livre et elle a beaucoup aimé, l'atmosphère, et surtout l'histoire de la femme. Qu'aurions nous fait à sa place ? Voilà la vraie question du livre.

Posté par toinette80 à 06:37 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

20 avril 2010

A la une, à la deux, à la mort

vendredi 10 octobre 2008

417YJVV9SQL

Quatrième de couverture :

Une aventure de Stéphnie Plum

"Coucou ! C'est Stéphanie. - Stéphanie ?"
Stéphanie Plum, la chasseuse de primes. Parée, bottée, cagoulée - c'est l'hiver à Trenton et le thermomètre flirte outrageusement avec les basses températures... Prête à se lancer dans de nouvelles aventures.
Cette fois encore, son cousin, l'immonde Vinnie, la charge d'une mission impossible. Ramener devant les tribunaux Oncle Mo, le marchand de glaces et de bonbons adulé par au moins trois générations. De quoi se mettre à dos les trois quarts de la ville. Heureusement, la belle a plus d'un tour dans son sac et quelques amis pour l'aider : Morelli, le flic de son coeur, Lula, l'ancienne prostituée black, relookée façon Shirley Temple, et l'énigmatique Ranger...

Mon avis :

En parcourant les blogs de lecture, j'ai découvert cette auteure ainsi que ses livres. J'ai décidé d'acheter le premier de la série Stéphanie Plum et je n'ai pas été déçu. C'est un bon policier avec beaucoup d'humour. Lula qui veut toujours en faire plus, c'est d'une drôlerie. Dès que je trouve le deuxième je l'achète car j'adore cette chasseuse de primes.
Je le conseille vivement à toutes les personnes qui aiment les policiers.

Posté par toinette80 à 15:29 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

12 avril 2010

La place

samedi 11 octobre 2008

La place

D' Annie Ernaux

Quatrième de couverture :

Il n'est jamais entré dans un musée, il ne lisait que "Paris-NormandieParis-Normandie" et se servait de son Opinel pour manger. Ouvrier devenu petit commerçant, il espérait que sa fille, grâce aux études serait mieux que lui.

Cette fille, Annie Ernaux, refuse l'oubli des origines. Elle retrace la vie et la mort de celui qui avait conquis sa petite "place au soleil". Et dévoile aussi la distance, douloureuse, survenue entre elle, étudiante, et ce père aimé qui lui disait : "les livres, la musique, c'est bon pour toi. Moi je n'en ai pas besoin pour vivre".

Ce livre dépouillé possède une dimension universelle.

Mon avis :

Je viens de lire une femme d'Annie Ernaux qui raconte la vie de sa mère (lu le 28 septembre), et je voulais lire la place qui raconte la vie de son père. Samedi dernier, ma fille rentre de Paris et m'annonce qu'elle a un cadeau pour moi et magnifique c'est le livre LA PLACE (je l'en remercie beaucoup).

J'ai fini mon livre ne cours et j'ai de suite commencé celui-là. Mon esprit était frais de l'histoire de sa mère donc ce fut facile de tout comprendre (car je les ai lu dans le désordre). C'est un très beau livre sur la vie difficile de son père, écrasé par une femme autoritaire et qui a besoin de grandeur et de reconnaissance. Je plains de tout coeur cet homme car il a eu une vie difficile mais à ses yeux ce fut une vie réussie grâce à sa fille. Je conseille ce livre à tout le monde et un conseil : profitez de vos parents avant qu'il ne soit trop tard.

Posté par toinette80 à 06:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]