24 mai 2011

La chasse au Sarko

41y8QaTBcXLQuatrième de couverture :

"Cet homme est fou."

"Voyou de la république."

"Est-il vraiment si nul ?"

"Il abaisse la France."

"Une tache sur notre drapeau."

 

Tels sont quelques-uns des propos que l'on entend en boucle dans le monde politico-médiatique depuis qu'un certain Nicolas Sarkozy a été élu président de la République.

L'acharnement en politique n'est pas nouveau. Force est pourtant d'admettre que l'on n'a depuis longtemps jamais vu et entendu tant de haine c rtdentrée sur un seul homme.

Sarko, ce pelé, ce galeux d'où nous viendraient tous les maux.
Ne l'a-t-on pas comparé, à gauche, à Hitler ou à Bernard Madoff ?
Et à droite, à un Français qui ne serait pas de souche ?

En fait, si Sarkozy suscite autant de réactions aussi allergiques et épidermiques, c'est qu'il n'a cessé de tenter, parfois avec maladresse et désordre, de réveiller une France endormie depuis près de quarante ans par des gouvernements de gauche et de droite qui n'avaient qu'un seul souci: toujours céder aux mécontents.

Sarkozy sera le dernier monarque républicain. Il délégitime définitivement la fonction. Il rompt avec l'hypocrisie institutionnalisée. Désormais, pour nous autres citoyens, qu'on s'en réjouisse ou qu'on le déplore : "Ni Dieu, ni César, ni tribun".

Sarkozy, inconsciemment ou non, a nommé les maux et nettoyé "au karcher" les mythes d'une France qui ne sait plus depuis longtemps où sont ses repères, ses valeurs et son identité. D'où sa mise à mort.

 

Mon avis :

Je remercie Babelio pour l'envoi de ce livre.
Je pensais trouver un livre très drôle sur Sarkozy et pas du tout. C'est un livre sur la France qui est en ruine. C'est un réquisitoire sans appel sur les précédents présidents et les choses qui n'ont pas été faites. C'est un livre très dur et je pense que nous sommes mal partis pour les années à venir. Il faudrait réformer en profondeur mais ce n'est pas facile. Bercoff a écrit un livre posant pleins de questions mais il ne donne aucune réponse. Alors que faire ?

Posté par toinette80 à 19:15 - - Commentaires [7] - Permalien [#]


18 mai 2011

Médecin des esprits perdus

Qui n'a rêvé d'une humanité délivrée de tous maux, d'un paradis sur terre où les êtres ne songeraient qu'à vivre en paix ?
Gerd Sassner tente de libérer les hommes de ce qu'il appelle leur stupidité atavique, avec l'aide de sueur Lucifer, d'un marteau pour l'anesthésie et d'un burin pour la trépanation. La méthode est simple, mais il fallait y penser : il suffit d'ouvrir la boîte crânienne pour que s'échappe tout ce qui empêche l'homme de ressembler à un oiseau libre.
Et à la clinique Hohenschwandt, le professeur Dorian cherche lui aussi, à l'aide de la neurochirurgie et de la psychochirurgie, à délivrer à tout jamais l'humanité du spectre de la maladie mentale. Il met au point une transplantation de cellules cervicales et une injection diabolique : l'âme de l'homme se trouve, entre ses doigts, réduite à une composition chimique. L'expérience abominable permettra à la science de faire un pas de plus vers la libération. Le problème est de savoir si ce pas justifie le prix imposé…

Mon avis :

C'est un livre qui est de 1983 et cela se sent très bien en le lisant. Je trouve qu'il a très mal vieilli, c'est dommage, j'aurai du le lire à sa sortie ou peu après car maintenant tout le suspence de ce livre est parti. L'histoire policière est très bien mais comme ce n'est pas le fond du livre on passe un très court bon moment.

Livre lu dans le cadre du Challenge Petit Bac59180916

Posté par toinette80 à 08:49 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

16 mai 2011

Un petit coup de main

 

Je suis nulle en anglais, mon mari et mon fils aussi. Ma fille parle couramment mais elle n'est pas là.

Pouvez vous me traduire cette petite phrase :

Beat this zone in adventure Mode to unlock this cup.

 

Je vous en remercie d'avance.

Posté par toinette80 à 13:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

14 mai 2011

Tom, petit Tom, tout petit homme Tom

Livre écrit par Barbara Constantine
Editions Calmann Lévy (www.calmann-levy.fr)
Prix valable en France : 14,90 euros

52548710

41fTtGctIIL

Quatrième de couverture :

Tom a onze ans. Il vit dans un vieux mobil-home déglingué avec Joss, sa mère (plutôt jeune : elle l'a eu à treize ans et demi). Comme Joss aime beaucoup sortir tard le soir, tomber amoureuse et partir en week-end avec ses copains, Tom se retrouve souvent tout seul. Et il doit se débrouiller. Pour manger, il va dans les potagers de ses voisins, pique leurs carottes, leurs pommes de terre... Mais comme il a très peur de se faire prendre et d'être envoyé à la Ddass (c'est Joss qui lui a dit que ça pouvait arriver et qu'elle ne pourrait rien faire pour le récupérer), il fait très attention, efface soigneusement les traces de son passage, replante derrière lui, brouille les pistes. Un soir, en cherchant un nouveau jardin où faire ses courses, il tombe sur Madeleine (quatre-vingt-treize ans), couchée par terre au milieu de ses choux, en train de pleurer, toute seule, sans pouvoir se relever. Elle serait certainement morte, la pauvre vieille, si le petit Tom (petit homme) n'était pas passé par là...

Mon avis :

Un grand merci à Leïloona d'avoir fait voyager ce livre. C'est une vraie bouffée d'air frais malgré l'histoire qui m'a semblé triste. J'ai supposé la fin et j'avais raison mais l'histoire et l'écriture est jolie.

Voici le lien où vous pouvez lire le billet de Leïloona : http://leiloona.canalblog.com/archives/2010/04/02/17438249.html

Posté par toinette80 à 07:57 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

11 mai 2011

De l'eau pour les éléphants (livre + film)

 

1020302_gf

De l'eau pour les éléphants
de Sara GRUEN

Quatrième de couverture :

Ce roman pas comme les autres a une histoire exceptionnelle : en quelques mois, il a fait d'une inconnue un véritable phénomène d'édition, le coup de cœur de l'Amérique. Durant la Grande Dépression, dans les années 30, les trains des petits cirques ambulants sillonnent l'Amérique. Jacob Jankowski, orphelin sans le sou, saute à bord de celui des frères Benzini et de leur " plus grand spectacle du monde ". Embauché comme soigneur, il va découvrir l'envers sordide du décor où tous, hommes et bêtes, sont pareillement exploités, maltraités. Sara Gruen fait revivre avec un incroyable talent cet univers de paillettes et de misère qui unit Jacob, Marlène la belle écuyère, et Rosie, l'éléphante que nul jusqu'alors n'a pu dresser, dans un improbable trio. Plus qu'un simple roman sur le cirque, De l'eau pour les Éléphants est l'histoire bouleversante de deux êtres perdus dans un monde dur et violent où l'amour est un luxe que peu peuvent s'offrir.

Mon avis :

J'ai découvert ce livre sur le blog de Dasola, http://dasola.canalblog.com/archives/2009/09/03/14692760.html, comme son résumé me plaisait beaucoup je lui ai demandé de me le prêter. Je n'ai vraiment pas été déçu c'est un livre merveilleux pleins de tendresse, pleins de tragédie. J'ai bien aimé aussi ce va et vient entre le présent et le passé. Il m'a bouleversé et je l'ai lu pas en une journée comme Dasola mais en 3 soirées. Une fois qu'on ouvre ce livre on ne peut pas le refermer. Je vous ai mis le lien pour que vous puissiez lire la critique de Dasola. Si vous voulez vraiment passer un très bon moment n'hésitez pas, de plus il est en poche donc pas cher. Je remercie de tout coeur Dasola de m'avoir prêtée de livre.

Mon avis sur le film :

J'ai été voir le film samedi soir (le 7 mai 2011) avec mes enfants, mon mari et ma mère. Cela leur a beaucoup plu même à mon fils ce qui n'était pas gagné. Concernant le film il retrace vraiment très bien le livre, il fait la part belle à l'histoire d'amour mais cela ne dénature pas du tout le film. Ils n'ont pas filmé les moments les plus terribles du livre et ce n'est peut-être pas plus mal car comme cela même les enfants peuvent le voir. N'hésitez pas à allez le voir, vous ne serez pas déçus. Merci encore Dasola pour m'avoir fait découvrir ce livre.

Posté par toinette80 à 07:19 - - Commentaires [11] - Permalien [#]


09 mai 2011

Livre-reçu

Cela fait longtemps que je participe à Babelio. Cette fois ci j'ai reçu "La chasse au Sarko" d'André Bercoff. J'ai un mois pour le lire et publier mon billet.

Dans les livres-voyageurs reçus, j'ai déjà lu "Tom, petit Tom, tout petit homme, Tom" de Barbara Constantine, c'est vriament une très belle histoire. Merci Leïloona pour ce livre et j'attends la prochaine adresse.

J'ai lu aussi " Osez..." j'ai aimé mais sans plus plusieurs choses m'ont choqué, mais c'est certainement mon côté" prude.

Je lis en ce moment " B-A, ba" j'e l'ai presque terminé, un très beua livre mais avec qulesques réserves aussi, surtout concernant les fautes.

A très bientôt.

Posté par toinette80 à 12:19 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

06 mai 2011

Le syndrome E

imagesQuatrième de couverture :

Un film mystérieux et malsain qui rend aveugle...
Voilà de quoi gâcher les vacances de Lucie Henebelle, lieutenant de police à Lille, et de ses deux adorables jumelles.

Cinq cadavres retrouvés atrocement mutilés, le crâne scié...
Il n'en fallait pas plus à la Criminelle pour rappeler le commissaire Franck Sharko en congé forcé pour soigner ses crises de schizophrénie.

Deux pistes pour une seule et même affaire qui va réunir Henebelle et Sharko, si différents et pourtant si proches dans leur conception du métier.
Des bidonvilles du Caire aux orphelinats du Canada des années cinquante, les deux nouveaux équipiers vont mettre le doigt sur un mal inconnu, d'une réalité effrayante et qui révèle que nous pourrions tous commettre le pire.
Car aujourd'hui, ceux qui ne connaissent pas le syndrome E, ne savent pas encore de quoi ils sont capables...

Mon avis :

Cela faisait longtemps que je voulais le lire et je l'ai eu par la bibliothèque. Je l'ai lu et forcément j'ai beaucoup aimé. C'est un univers très difficile à lire, plus que ces autres livres. J'ai bien aimé la description de l'Egypte avec toute la corruption qui règne (du temps du président Moubarak). J'aime beaucoup Thilliez car il fait beaucoup de recherche pour ces livres et nous apprenons pleins de choses, et dans ce livre tout l'univers du cerveau et de l'hypnose. La fin est très étonnante et j'ai hpate de lire la suite "Gataca"

Posté par toinette80 à 07:12 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

04 mai 2011

Livres-voyageurs reçus

Depuis que j'ai un nouvel ordimateurj j'ai pu de nouveau participer aux livres-voyageurs. J'aime beaucoup ce système car cela permets de lire des livres pour le prix de l'envoi par la poste. Pour nous, des lecteurs compulsifs, cela nous permets de ne pas trop ruiner.

Donc, en 2 semaines, j'ai reçu 4 livres-voyageurs dont voici les titres ;

Totally killer de Greg Olear de la part d'Alex

Osez... faire l'amour partout sauf dans un lit de Marx Dannam de la part de liliba

Tom, petit Tom, tout petit homme Tom de Barbara Constantine de la part de Leïloona

B.a.-ba, la vie sans savoir lire de Bertrand Guillot de la part de Mathilde (malheureusement je ne retrouve plus son blog, pourrai-tu me faire parvenir l'adresse, merci)

Je vous remercie toutes, en ce moment je lis Tom commencé hier et il me plaît beaucoup.

Osez..., comme tu dois le deviner Liliba, je le feuillette et j'attends la prochaine adresse.

Excusez-moi pour les liens qui ne sont pas mis mais dès que j'ai plus le temps je le fais.

Je vous embrasse et à très bientôt.

Posté par toinette80 à 11:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 avril 2011

Eric ORSENNA

La grammaire est une chanson douce

9782253149101

Ce livre est un enchantement, j'ai adoré. C'est un écrit doux, pleins de poésie. C'est un hymne à l'amour des mots, de toutes les langues du monde. Je ne peux faire de résumé car c'est un livre d'à peine 140 pages avec des illustrations, je peux simplement vous dire que c'est l'histoire d'un frère et d'une soeur échoué sur une île et ils ne peuvelt plus dire un mot.. Ils sont recueillis par Monsieur Henri et ils vont découvrir l'île aux mots.

Je pense que ce livre devrait être étudié dans toutes les écoles primaires pour faire connaître l'importance de l'orthographe, de la grammaire dans notre vie de tous les jours.

 

 

 

Les cavaliers du subjonctif

Sans_titre

Quatrième de couverture :

Il y a ceux qui veulent gendarmer le langage et le mettre à leur botte, comme le terrible Nécrole, dictateur de l'archipel des mots, et la revêche Mme Jargonos, l'inspectrice dont le seul idéal d'"appliquer le programme". Et puis il y a ceux qui ne l'entendent pas de cette oreille, comme Jeanne et Thomas, bientôt traqués par la police comme e dangereux opposants....

Leur fuite les conduira sur l'île du Subjonctif. Une île de rebelles et d'insoumis. Carl e subjonctif est le mode du désir, de l'attente, de l'imaginaire. Du monde qu'il devrait être....

Après l'immense succès de "La grammaire est une chanson douce", Erik Orsenna, académicien hors norùe, poursuit son combat en faveur de la langue, non pas en "magister", mais en poète, en homme épris des mots et des vastes horizons qu'ils nous ouvrent.

Ce conte enchanté n'est pas juste un joli livre, mais aussi une bonne action.

Je le conseille à tous les allergiques de la conjugaison car dans ce livre, elle est expliquée clairement.

 

La révolte des accents

orsenna

Extrait…
« Depuis quelque temps, les accents grognaient. Ils se sentaient mal aimés, dédaignés, méprisés. À l’école, les enfants ne les utilisaient presque plus. Les professeurs ne comptaient plus de fautes quand, dans les copies, ils étaient oubliés. Chaque fois que j’en croisais un dans la rue, un aigu, un grave, un circonflexe, il me menaçait.
– Notre patience a des limites, grondait-il. Un jour, nous ferons la grève. Attention, notre nature n’est pas si douce qu’il y paraît. Nous pouvons causer de grands désordres.
Je ne les prenais pas au sérieux. Je me moquais :
– Une grève, allons donc ! Et qui ça dérangerait, une grève des accents ?
Je sentais bien monter leur colère. Je ne croyais pas qu’ils préparaient quelque chose.
J’en suis certain, quand j’y pense, c’est l’affaire des ordinateurs qui a tout déclenché. Le fournisseur s’est trompé. Il a livré au collège des ordinateurs de langue anglaise : aucun accent sur le clavier.
Nos amis se sont rués chez moi. J’ai eu le tort, le très grand tort de me moquer d’eux. J’ai eu le tort, le très grand tort de leur dire qu’il valait mieux des ordinateurs sans accents que pas d’ordinateur.
Ils m’ont fait la leçon et puis ils m’ont insultés.
– Chaque langue a sa logique. Libre à l’anglaise et à l’américaine de vivre sans accents. Mais vous nous avez trahis. Dorénavant, c’est la guerre. »

Mon avis :

Je l'ai lu il y a quelques mois et je n'en garde pas un souvenir impérissable, il est bien mais sans plus.

 

Et si on dansait ?

9782234060586

Après 'La grammaire est une chanson douce', après 'Les Chevaliers du subjontif, après 'La Révolte des accents', Erik Orsenna poursuit les aventures grammaticales de son héroïne Jeanne et de son frère Tom. Ou comment vont-ils découvrir cette fois l'art de ponctuer leur vie... Jeanne a 16 ans désormais. Depuis les débuts de son exploration de la grammaire, elle a grandi et s'est enhardie. Elle est aujourd' hui à la tête d'un commerce illicite : elle rédige et monnaye les devoirs des élèves de l'île. De fil en aiguille, elle va devenir le nègre des hommes politiques et rédiger leurs discours. C'est à cette occasion, l'élargissement de sa clientèle au monde politique, que l'importance de la ponctuation lui saute aux yeux, ou plutôt aux oreilles. Avec l'aide de Tom, son frère musicien, elle apprend les bases de la musique et du rythme pour parfaire les discours qu'elle écrit. Car qu'est-ce qu'un discours sinon une sorte de chanson où la musique, le ton, le rythme jouent un rôle aussi grand que les paroles ?

Mon avis ;

Je l'ai lu il y a quelques mois et je ne m'en souviens plus très bien donc je le relirai un jour car il va vite à lire il ne fait que 118 pages.

Posté par toinette80 à 12:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

28 avril 2011

Jean-Louis Fournier

Fournier

Résumé  du livre "J'irai pas en enfer"

Insupportable garnement, provocateur né, impénitent redoutable et redouté, jamais avare de sacrilèges… Tel a été Jean-Louis Fournier dans sa jeunesse, un épi constamment dressé sur la tête comme marque indélébile d'être retors, inscrit malgré lui dans un collège catholique, pour le malheur de ses enseignants. "J'irai certainement en enfer, bonne-maman le dit souvent." À vrai dire, le narrateur fait tout pour y aller. À force de péchés mortels. Il gâche un jour de procession, il regarde les Vénus dénudées dans le Larousse illustré, il pense à Jésus chaque fois qu'il mange un cornichon, il déplace une statue de la Vierge pour la faire trôner au-dessus de toilettes à la turque… "J'étais une honte pour mes parents, pour le collège, pour la France, pour l'humanité. Dieu devait regretter de m'avoir créé." Seule l'écoute du Concerto pour violon en mi mineur de Felix Mendelssohn lui permet, en de rares occasions, de monter au ciel…

Mon avis :

J'aime beaucoup cet auteur et ce livre ne m'a pas déçu. Il raconte son enfance sur le ton de la plaisanterie, un vrai bonheur de lecture.

 

Résumé du livre "Le C.V. de Dieu"

Le ciel était fini, la terre était finie, les animaux étaient finis, l'homme était fini. Dieu pensa qu'il était fini aussi, et sombra dans une profonde mélancolie. Il ne savait à quoi se mettre. Il fit un peu de poterie, pétrit une boule de terre, mais le coeur n'y était plus. Il n'avait plus confiance en lui, il avait perdu la foi. Dieu ne croyait plus en Dieu. Il lui fallait d'urgence de l'activité, de nouveaux projets, des gros chantiers. Il décida alors de chercher du travail, et, comme tout un chacun, il rédigea son curriculum vitae...

Mon avis :

Encore un pur plaisir de lire ce livre. Il dénonce tous les problèmes de la Terre à travers d'un entretien de Dieu avec un employeur. Dieu essaie de se justifier et critique beaucoup les hommes. Je trouve qu'il trouve les mots justes pour essayer de nous faire réagir. Merci Monsieur Fournier.

Merci à Pimprenelle pour cette redécouverte de Jean-Louis Fournier et j'espère que beaucoup vont l'apprécier.

 

Posté par toinette80 à 02:18 - - Commentaires [8] - Permalien [#]